Rénover entièrement sa maison : quels travaux énergétiques prévoir ?

0
94

Quels travaux énergétiques prévoir dans le cadre d’une rénovation de maison ? On estime qu’en France, les logements construits après 2006 consomment 37% d’énergie en moins que ceux qui datent des années 1919, 1945 ou 1970. Ceci équivaut à dire que plus les maisons sont récentes, moins elles consomment d’énergie. C’est pourquoi les travaux énergétiques sont partie intégrante de toute rénovation de maison. Quels sont donc les secteurs d’énergies à toucher afin de baisser la consommation énergétique de son cadre de vie ?

Ces postes qui consomment le plus d’énergie dans une maison

Dès lors que vous devenez propriétaire d’une maison, vous devriez savoir que de tous les postes de dépenses énergétiques, le chauffage est celui qui pèse le plus. 

Selon un rapport RTE 2015, le chauffage à lui seul représente 40 % des dépenses énergétiques dans un logement bien isolé de 90 m2.

Que dire alors d’une maison qui nécessite une rénovation entière ? Dans ces types de logements, la part du chauffage pourrait atteindre les 90 % du total des dépenses énergétiques. Selon le même rapport, l’eau chaude, l’informatique et l’audiovisuel puis les appareils de froid viennent respectivement en 2e, 3e et 4e position.

Ces travaux énergétiques à effectuer en urgence

Lorsque vous entreprenez la rénovation entière de votre maison, il est essentiel de confier les travaux énergétiques à des professionnels du domaine. Vous avez de grandes garantie avec Hellio, une entreprise spécialisée. Ainsi, visitez ce site pour en savoir plus. L’avantage est qu’ils sont les mieux placés pour vous garantir un travail de qualité. Dans ce contexte donc, si le chauffage semble être le poste de dépense le plus important, des travaux en amont permettent de réduire de façon drastique la déperdition thermique. Ainsi, il faut revoir :

  • l’isolation des combles et de la toiture ;
  • le système de ventilation ;
  • l’isolation des murs extérieurs, du plancher bas ;
  • les fenêtres ;
  • les ponts thermiques.

La réfection de ces différents points suscités permet d’optimiser l’usage du chauffage dans une maison. À cet effet, l’isolation de la toiture qui concentre entre 25 % et 30 % de la déperdition thermique des logements est d’une importance capitale. Une importance similaire doit être également accordée au système de ventilation du logement. Ici, les experts de l’ADEME conseillent l’installation d’un système de ventilation mécanique contrôlée (VMC). Quant aux autres points sus énumérés (isolation des murs, du plancher, des fenêtres et des ponts thermiques), ils représentent ensemble 50 % des déperditions énergétiques des logements. Une meilleure planification de leur isolation permet d’éviter un effet thermos, mais également de réduire la facture du chauffage.

Le chauffage : un choix complexe

Le chauffage est le poste de dépense le plus important des logements. Et pour l’optimiser, il est conseillé de bien isoler votre maison afin d’éviter les ennuis de déperditions énergétiques. Toutefois, cela ne garantit pas d’office une réduction de vos factures. À cet effet, une fois les travaux énergétiques engagés, il faut commencer à réfléchir sur le type de chauffage à installer dans votre maison. Et la principale question à se poser sera donc : quel chauffage sera à la fois plus économique pour votre logement et respectueux de l’environnement ? Le gouvernement français dans sa volonté de promouvoir un mode de consommation plus écologique et plus responsable offre à ses citoyens de nombreux avantages fiscaux. Alors, prenez le temps de bien réfléchir !

PARTAGER
Nathalie
Femme au foyer et mère de 2 enfants, je passe mon temps à entretenir ma maison, et à la décorer. Retrouvez donc sur mon blog tous les conseils utiles pour avoir un beau chez-soi !

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here