Quelles précautions prendre pour réussir son bricolage en toute sécurité ?

0
98

Le bricolage est le passe-temps de nombreux Français. Ils préfèrent en effet effectuer eux-mêmes certaines tâches de petite envergure. Le phénomène s’est davantage ancré dans les habitudes avec la période de confinement due à la pandémie de la Covid-19. L’activité n’est pourtant pas sans risques, avec le nombre d’objets dangereux qui peuvent se retrouver dans votre main ou sur votre chemin. Pour prévenir les accidents, il faut donc prendre certaines dispositions sécuritaires et surtout respecter certaines règles. Nous avons aujourd’hui décidé de vous en dire plus sur ce sujet. Commençons par voir l’essentiel à faire pour bien débuter son bricolage. 

Par où commencer son activité de bricolage ?

Le bricolage concerne des tâches supposées banales ou que l’exécutant estime simples à faire. Mais avant de commencer par bricoler, vous devez vous assurer que vous avez les capacités de réaliser la tâche. Dégager par exemple une canalisation obstruée est une intervention à première vue aisée ; elle nécessite pourtant une bonne dose de savoir-faire. C’est d’ailleurs pour cela que nous vous conseillons de souvent faire appel à une société de débouchage pour un résultat probant.

Une fois la question de vos aptitudes levée, vous devez maintenant penser à votre sécurité. En raison des risques de blessure qui existent lors d’un bricolage, vous devez avoir votre carnet de vaccination à jour. Il faut ensuite délimiter votre espace de travail. Aucun objet ne doit par ailleurs traîner.

La réussite d’un bricolage réside dans l’utilisation de l’outillage adapté. Il faudra donc bien choisir le matériel à utiliser. Notez également que vous pouvez bricoler un peu partout dans la maison. Quand le site d’intervention est une pièce, vous devez vous arranger pour bien l’éclairer et l’aérer convenablement. Le bricoleur doit en outre travailler en portant des équipements de sécurité.

Les équipements de sécurité nécessaires

Certaines précautions sont indispensables pour le bricoleur. Le port d’équipements de sécurité en fait partie.

La combinaison de travail

Le vêtement approprié au bricolage dépend avant tout de la nature du travail que vous voulez faire. La résistance est la première propriété à rechercher pour ce type de vêtement. Pour cela, vous devez choisir des combinaisons en polyester ou en coton. Retenez cependant que le polyester est proscrit pour les tâches qui présentent des risques de brûlures. Certaines réalisations sollicitent les genoux. Ceux-ci sont donc fréquemment mis au sol. Si c’est le cas de votre activité, pensez à acheter une tenue qui possède du stretch au niveau de cette articulation inférieure. Les travaux d’été ou se déroulant dans des cadres chauds se font dans des salopettes. Retenez enfin que votre combinaison de bricolage doit avoir plusieurs poches. Cela vous permettra d’y ranger vos outils.

Le casque de protection pour la tête

Ce type d’équipement est indispensable, surtout quand vous travaillez en hauteur. La tête est une partie sensible qui doit absolument être bien protégée. Pour cela, il faudra choisir le casque qui correspond à l’activité. Celui qui travaille sur un arbre peut opter pour le casque forestier. Pour les interventions légères, l’utilisateur peut se contenter d’un casque anti-heurt ou encore d’un modèle de protection courante. La norme NF EN 812 est celle qui régit l’exploitation des casques de protection.

Le casque de protection auditive

En dehors de la tête, le bricoleur doit protéger son ouïe. Les bruits nocifs ce n’est pas ce qui manque quand on bricole. La réglementation exige le port de cet équipement dans un environnement où le son dépasse 85 Décibels. Il existe plusieurs types de casques antibruit. Il y a des modèles passifs sans modulation sonore et des actifs avec modulation sonore. Les premiers cités absorbent les bruits extérieurs et permettent d’entendre dans des conditions optimales. Les seconds traitent le son avant de le transmettre. Cette propriété leur permet d’augmenter les sons de petites intensités et d’atténuer ceux trop élevés. En dehors de ces deux types de casques auditifs, il existe des casques de formats communicants et non. Il revient donc à l’utilisateur de choisir en tenant compte de son environnement et de l’intensité du bruit qui sera produit au cours de son travail.

Les chaussures de sécurité

Elles sont très importantes pour la protection de l’intégrité physique du bricoleur. Ce dernier a juste besoin de chaussures adaptées pour réellement mettre ses pieds à l’abri. Il est conseillé de l’acquérir en microfibres pour faciliter une certaine aération de ses membres inférieurs. Pour éviter les glissades, les semelles doivent être antidérapantes et résister à l’huile. Elles doivent en outre être étanches. Les chaussures portées par le bricoleur doivent posséder un talon cohérent, capable d’absorber d’éventuels chocs. La norme utilisée en matière de chaussures protection est EN 345.

L’équipement anti-chutes

Travailler en hauteur peut faire partir de certaines activités de bricolage. Il est donc important de disposer de la bonne protection avant de se lancer. Il vous faut donc un harnais, un absorbeur d’énergie, un enrouleur, des connecteurs, des points d’ancrages et de longes avant de travailler en hauteur en toute sécurité. Le choix d’un équipement de protection se fait en tenant compte de certains critères. Le harnais par exemple doit être à la bonne taille pour permettre au travailleur de se sentir à l’aise. Le confort est important quand on travaille en hauteur. C’est pour ça que les points d’ancrage doivent laisser de la liberté au bricoleur. Ils sont souvent situés dans le dos, sur le côté, sur la poitrine ou encore sur le ventre.

Autres équipements de sécurité

La vue est importante pour le bricoleur. Il faut la protéger. Les lunettes spécialisées sont le meilleur moyen d’y arriver. Elles sont régies par la norme EN 166. La résistance est l’un des premiers paramètres à voir sur ces types de verres. Ils doivent en effet supporter les chocs et les éventuelles projections. Les classes de lunettes de protection disponibles sont F, B, FT, K et N. Les modèles qui épousent la forme des masques sont les plus conseillés.

Certaines activités entraînent la manipulation de produits dangereux qui peuvent causer des dommages. Pour cela, il est important de porter des gants. Ils sont répartis en plusieurs classes.

Vous pourrez ainsi trouver sur le marché des gants de catégorie 1. Ils sont adaptés à l’usage domestique. Ceux de catégorie 2 sont pour se protéger contre le froid et les risques thermiques, et ceux de la catégorie 3 pour se protéger contre les produits chimiques. Hormis les travaux spécialisés, vous pourrez vous satisfaire des gants de la catégorie 1 pour bricoler à la maison. Cela devrait être en effet suffisant. Les gants existent en caoutchouc, en polyuréthane, en nomex, en cuir, en latex, ou en kevlar.

Voilà l’essentiel à savoir sur les éléments qui contribuent à la sécurité pendant vos séances de bricolage. On pourrait ajouter à ce matériel, l’échelle ou encore le masque à gaz en cas de nécessité.

Quelle est l’attitude à adopter en cas d’accident ?

Le bricoleur ne doit négliger sa sécurité une fois son activité terminée. Un objet qui traîne est un risque. Pour cela, vous devez ranger les outils et les produits que vous avez utilisés en toute sécurité. Mettez-les surtout en hauteur. Fermer les boîtes ou les bouteilles contenant du gaz. Il faut éviter que des personnes soient mises en danger après votre travail. Mais si malgré toutes ces précautions l’accident ou le presque accident survient, sachez qu’il existe différents types de blessures ou d’incidents qui arrivent au cours d’un bricolage. Lorsque vous vous brûlez par exemple, rincez la partie pendant un moment puis laissez sécher. Si la surface brûlée est grande, protégez la partie avec un linge propre pour éviter qu’elle ne s’infecte.

En cas de simples coupures, nettoyez la plaie sans utiliser le coton et posez par la suite un pansement. Il n’y a pas que ces types de blessures qui peuvent survenir lors d’un bricolage. Si vous constatez que vous avez des difficultés pour entendre après vous être exposé à un bruit énorme, vous devez interrompre la source du bruit par exemple. Rendez-vous quelques heures après chez le spécialiste ORL, si les troubles constatés persistent.

Les accidents liés aux produits chimiques peuvent être de plusieurs sortes. Les comportements à avoir dépendent de la situation. En cas d’inhalation, il est conseillé de sortir de la pièce et de se mettre à l’air libre pour pouvoir mieux respirer. Si par inadvertance, vous buvez des produits toxiques, il ne faut surtout pas essayer de vomir, de prendre du lait ou une autre boisson. La déglutition risque de brûler à nouveau votre estomac ou médecin. Vous devez immédiatement vous rendre dans un centre de santé. Que vous receviez une substance chimique dangereuse sur la peau ou dans les yeux, les réflexes doivent rester les mêmes. Il faut rincer les parties concernées avec de l’eau simple dans le premier cas et de l’eau tiède pour le second. Vous devez ensuite appeler les secours. Sachez enfin que vous ne devez pas bricoler seul. Nous vous conseillons de vous faire assister. Cela vous offre plus de chances de vous en sortir en cas d’accidents.  

PARTAGER
Nathalie
Femme au foyer et mère de 2 enfants, je passe mon temps à entretenir ma maison, et à la décorer. Retrouvez donc sur mon blog tous les conseils utiles pour avoir un beau chez-soi !

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here