Portail/clôture de jardin : conseils pour le choix et l’installation

0
645

Depuis l’extérieur, le portail de jardin est le premier élément visible de toute habitation. Il est de ce fait indispensable d’y accorder une attention particulière au moment de son choix et de son installation. Entre portail battant, coulissant ou autoportant, plusieurs options se présentent afin d’assurer la sécurité de sa résidence. Cependant, le portail s’accompagne généralement de clôture et constitue la dernière touche à apporter à sa maison. Ces différentes fermetures jouent un rôle prépondérant dans la protection du jardin et l’intimité de la maisonnée. Leur association doit être faite en alliant résistance et élégance. Découvrez nos conseils pour bien choisir et installer vos clôtures et portails.

Quel type de clôture choisir pour son jardin ?

Au-delà de son rôle de protection, la clôture représente un élément indispensable pour la délimitation du jardin. Pour bien choisir sa clôture, il faut connaître les différents modèles qui existent et leur caractéristique. En consultant le site https://www.cote-cloture.fr/, vous trouverez le type de clôture qui répond parfaitement à vos attentes.

La clôture traditionnelle

Il s’agit de la clôture classique faite en bois. Elle permet de définir les limites du jardin et de se préserver des indiscrétions. Il en existe généralement trois types :

  • la clôture en piquets: elle est caractérisée par de longs pieux en bois ;
  • la clôture à claire-voie : elle se compose de planches verticales et de lisses horizontales ;
  • la clôture traditionnelle dépouillée : cette clôture sert à clore un terrain tout en permettant d’avoir une vue dégagée.

La clôture en bois nécessite par ailleurs un entretien saisonnier ou annuel afin d’assurer sa pérennité.

Le barreaudage

Solide et robuste, le barreaudage s’adapte à tous les styles architecturaux de maisons, du plus contemporain au plus traditionnel. Il est essentiellement composé de barres et de barreaux métalliques. L’un des avantages majeurs de ce type de clôture, c’est qu’il est déjà traité avec des produits antirouilles.

Par conséquent, il ne nécessite que peu d’effort au moment de son entretien. Cependant, l’application d’une nouvelle couche de peinture s’avère nécessaire tous les 10 ans environ afin de préserver l’éclat de sa couleur. Pour garantir un résultat durable, la clôture barreaudée doit être installée par un professionnel.

Entre le grillage souple et le grillage rigide  

Pour délimiter un terrain à relief accidenté, la clôture à grillage souple constitue la meilleure option. Elle est composée de grillages métalliques à plusieurs torsions, soutenus par des poteaux en bois ou métalliques. Simple et rapide à installer, ce type de clôture peut être associé à une haie végétale pour devenir occultant.

Comparativement au grillage souple, la clôture à grillage rigide est plus résistante et durable. Elle est composée de poteaux et de tiges soudées qui forment des mailles carrées ou rectangulaires. Son installation se fait en terrain plat et légèrement pentu. La pose de cette clôture implique une fixation au-dessus d’un muret ou un scellement dans le sol.

Entre le panneau occultant et la haie végétale

Encore appelé claustras, le panneau occultant est conçu pour être esthétiquement attrayant. Il est destiné à séparer deux espaces et assurer la protection du vis-à-vis. Le panneau occultant est constitué en bois ou en matériau composite. Pour l’installation, il suffit de placer le panneau entre deux poteaux scellés au sol. Toutefois, il convient de souligner que ce type de clôture est exclusivement réservé aux petits espaces.

Grâce à son caractère occultant et son aspect verdoyant décoratif, la haie végétale permet de clôturer le jardin et sublimer l’habitation. Ce type de clôture joue également le rôle de protection contre les courants d’air, mais aussi le rôle de brise-vent. Il se décline en deux types : la haie végétale naturelle et la haie naturelle.

La haie naturelle est constituée d’un alignement d’arbres ou d’épineux. Elle régularise l’humidité et empêche le sol de se dessécher. Un entretien régulier s’avère toutefois nécessaire pour maintenir son esthétique. En ce qui concerne la haie végétale artificielle, elle ne se développe pas, contrairement à celle naturelle. Ce qui préserve des travaux d’entretien et de nettoyage.  

Quels critères pour choisir la clôture de son jardin ?

Pour faire le choix de la clôture idéale pour son jardin, trois critères sont à prendre en compte.

Les matériaux de fabrication

Plusieurs matériaux peuvent être utilisés pour installer une clôture. Il s’agit notamment du bois, du béton, du PVC, du fer, de l’aluminium ou encore de la pierre. Pour faire le choix convenable, il est recommandé de chercher à se renseigner sur les points forts et les inconvénients de chaque matière. L’idéal serait tout de même de miser sur le matériau qui s’accorde parfaitement avec le style architectural de la maison.

La fonction principale de la clôture

Il est important de déterminer la fonction principale avant l’installation d’une clôture. Si vous souhaitez protéger votre jardin des regards indiscrets, la meilleure option, c’est la clôture à panneau occultant. Cette dernière peut être en bois, en alu ou en PVC. Pour assurer la protection du jardin et de la maison, il est souhaitable de miser sur une clôture solide et résistante. Dans cette optique, le meilleur choix à faire, c’est d’installer une clôture en béton ou en pierre.

L’entretien et le prix

L’autre critère important dans le choix de clôture est la fréquence d’entretien. En effet, en fonction de la matière, la fréquence de nettoyage varie d’une clôture à une autre. Certains modèles exigent un entretien spécifique pour garder leur esthétique et leurs fonctionnalités. En revanche, d’autres maintiennent leur attrait sans pour autant nécessiter un traitement.

En dehors de tous ces critères, il est important de tenir compte du prix. La clôture peut être achetée avec des équipements ou conçue sur mesure. Dans le dernier cas, le coût est tarifé au mètre linéaire. Autrement dit, plus la clôture est longue, plus son coût est élevé.

Quel type de portail de jardin choisir ?  

Hormis la clôture, le choix du type de portail est déterminant pour assurer la protection et l’esthétique du jardin. À cet effet, on retrouve plusieurs types de portails, dont le coulissant et le battant.

Choisir un portail coulissant

Le portail coulissant est très prisé en raison de son avantage majeur qu’est le gain de place. En effet, il s’agit d’une solution parfaite pour une allée en pente ou un espace trop restreint en profondeur. Ce type de portail apporte un côté moderne à l’extérieur du jardin. Pour l’installer, il faut disposer d’un seuil de niveau avec un rail de guidage au sol et un système de fixation de chaque côté.

Pour que le portail puisse coulisser librement sur le côté, il serait bien d’anticiper un espace de dégagement latéral. Il faut rappeler que les portails de jardins coulissants sont généralement motorisés. La pose nécessite en outre un dégagement important équivalant à la taille du portail + 50 cm et un mur droit.

Choisir un portail battant

Composé de deux venteaux s’ouvrant vers l’intérieur, le portail battant est très utilisé en raison de sa facilité d’installation. Il ne requiert que deux murs ou deux piliers pour être installé. Équipé au sol d’un système central de blocage des portes, le portail battant s’ouvre avec un ou deux panneaux. Qu’il s’agisse du modèle manuel ou motorisé, ce portillon représente le produit le moins cher du marché.

Choisir son portail de jardin en fonction des matériaux de fabrication

Les portails de jardin sont conçus en fonction de différents matériaux de construction. Il est conseillé de prendre connaissance des avantages et des inconvénients de chaque matière. L’entretien de portails et l’environnement de résidence sont également des paramètres non négligeables.

Le portail en bois

Classique et chaleureux, le bois peut apporter un côté rustique à l’extérieur du jardin. Cependant, il faut faire attention au volet entretien de ce système d’ouverture. En effet, le bois est très peu résistant dans le temps et nécessite un traitement assez régulier. En fonction du climat de la région, la fréquence de son nettoyage peut être comprise entre un et deux ans. En dehors de ces aspects, le portail en bois est susceptible de subir des déformations avec le temps.

Le portail en acier

Le portail en fer représente un incontournable en raison de sa solidité et de la multiplicité de ses formes. En parallèle, il est possible d’opter pour le fer forgé afin de profiter de son esthétique et son originalité. Toutefois, il faut reconnaître que le portail en acier ou le fer forgé sont très sensibles à la corrosion. De plus, ils nécessitent des traitements réguliers contre l’oxydation.

Le portail en aluminium ou PVC/Alu

Léger et inoxydable, l’aluminium permet de réaliser de solides portails de jardin facilement manœuvrable. Il faut souligner que ce type d’ouverture de jardin est très tendance et design. Le portail en aluminium offre une multitude de choix de combinaison de formes, de couleurs et de styles.

Même si son prix semble un peu élevé par rapport au bois, l’alu procure une résistance hors pair face aux vents puissants. Le PVC quant à lui est de plus en plus adopté. Il ne nécessite aucun traitement particulier, et sa légèreté permet de prévoir une version motorisée.

Par ailleurs, il faut noter qu’avec quelques éléments, il est possible de réaliser un portillon de jardin original qui conduit vers son potager. Il s’agit notamment de palettes, de planches, du bois fendu, de l’osier ou encore du fer de récupération.

PARTAGER
Femme au foyer et mère de 2 enfants, je passe mon temps à entretenir ma maison, et à la décorer. Retrouvez donc sur mon blog tous les conseils utiles pour avoir un beau chez-soi !