Micromaraîchage : aménagez le jardin

0
338

Le concept d’agriculture durable est actuellement très en vogue. D’ailleurs, il s’agit d’un secteur rentable qui ne nécessite pas un investissement colossal. Être maraîcher est un métier à part entière, mais cela s’apprend et vous pouvez pratiquer cette activité pour votre famille ou pour votre simple plaisir. En effet, il est nécessaire de maîtriser à la perfection les diverses techniques à appliquer pour créer une microferme. Le micromaraîchage en fait partie. Vous voulez certainement en savoir plus ! Voici un guide pour vous aider à comprendre ce qu’est le micromaraîchage. Découvrez-y aussi des conseils d’expert pour réussir votre projet.

Le micromaraîchage, c’est quoi ?

Le micromaraîchage est une technique à mettre en œuvre pour privilégier une agriculture pérenne. Pour devenir maraîcher, il faut adopter les bons gestes puisqu’il s’agit d’un métier très productif si l’on sait s’y prendre.

Une technique de production fiable

Tout d’abord, il est nécessaire de savoir que le micromaraîchage s’applique sur un terrain d’une superficie d’un hectare tout au plus. En règle générale, le but est de produire le maximum de cultures maraîchères sur une petite surface. Une diversification des productions permet une autosuffisance des maraîchages. Cela signifie qu’il ne faut pas hésiter à cultiver des légumes de variétés différentes sur une même surface. Si le micromaraîchage est la technique, l’activité correspondante est la microferme. Par ailleurs, l’intervention sera une réussite si vous savez choisir à bon escient les produits à cultiver. Avant de vous lancer, vous devez aussi déterminer si l’état du sol est compatible avec le projet.

micromaraîchage définition

Parvenir à un résultat satisfaisant avec la serre de jardin

En adoptant le micromaraîchage, un maraîcher se voit exercer un métier rentable. En effet, il peut commercialiser ses produits en vente directe tout au long de l’année. Saviez-vous que l’utilisation d’une serre optimisera votre récolte ? Vous aurez l’opportunité de trouver plusieurs modèles de serre de jardin sur cette page, que celle-ci soit en verre, en polycarbonate ou autre elle vous garantira une bonne récolte. À vous de choisir le type de serre qui convient à vos besoins. Par ailleurs, il est nécessaire de faire analyser le sol avant de commencer la production. En principe, l’idéal est d’avoir un terrain plat et drainant. Pensez à choisir une parcelle accessible, et raccordée à un réseau d’eau et d’électricité.

Dans le cadre d’un micromaraîchage, il est indispensable que la quantité d’eau soit suffisante. Cependant, plus les cultures sont diversifiées, plus la consommation en eau est optimisée. Si vous utilisez une serre, vous ferez de belles économies en eau en limitant l’évaporation.

Comment aménager un jardin destiné aux cultures maraîchères ?

De toute évidence, il est nécessaire de bien vous préparer si vous envisagez d’exercer le métier de maraîcher. Pour réaliser un micromaraîchage, il est tout aussi indispensable de tenir compte de différents points concernant le sol et les productions.

Le choix des cultures

Si vous ne le savez pas encore, puisque vous désirez peut-être vous reconvertir, le micromaraîchage consiste à cultiver une pluralité de légumes sur une même planche. Par ailleurs, il est indispensable de choisir les légumes qui sont adaptés à votre type de terrain. À ce propos, vous devez vous assurer que le sol ne présente aucune contrainte : présence de cailloux, difficulté d’accès, etc.

Si vous optez pour la méthode du micromaraîchage, choisissez des cultures durables et autofertiles. Cela privilégie le concept de maraîchage productif. Pour faire rapidement des bénéfices, vous pouvez débuter avec les cultures les plus prisées du marché. Il s’agit, entre autres, de la salade, de la carotte, de la pomme de terre et de la tomate. À titre d’information, ce sont des produits très demandés pendant toute l’année. C’est aussi la meilleure façon de maintenir une excellente biodiversité au sein de votre jardin. Lorsque vous commencerez à bien maîtriser la technique de diversification des maraîchages, élargissez votre gamme de légumes. Vous pouvez par exemple ajouter des poireaux, des radis, des courges, des piments et plus encore.

Conseil : choisissez une variété de cultures dont vous pouvez maîtriser la production. En effet, il existe des cultures faciles, difficiles, mécanisables ou qui requièrent beaucoup d’intrants.

La préparation du sol

Avoir une microferme, c’est un projet qui ne s’improvise pas. Il est essentiel de respecter les étapes à suivre. La préparation du sol en fait partie. En effet, la réussite de cette étape garantit la réussite même de l’ensemble du projet. En ce qui concerne les interventions et les travaux à réaliser, ils dépendent essentiellement des caractéristiques du terrain. Il est nécessaire de travailler le sol en profondeur pour éviter les mauvaises surprises, comme un dysfonctionnement de la circulation de l’eau. Après la préparation en profondeur du sol, il faut ensuite travailler en surface. Cela consiste à entretenir le terrain. Une fois tout cela terminé, vous aurez le droit d’ensemencer. Pour bien nourrir les plantes, pensez également à nourrir le sol. Cette démarche consiste à fertiliser le terrain avec de l’azote et de l’engrais qui peut être naturel pour une production biologique.

L’utilisation d’une serre de jardin

Même si la création d’une serre de jardin demande un certain investissement de votre part, les avantages qu’elle procure ne sont pas des moindres. Il est vrai que les cultures ont besoin d’une bonne exposition au soleil, mais cela doit être limité. En utilisant une serre en verre, les maraîchages bénéficient d’une température plus raisonnable tout en profitant des rayons du soleil.

faire du micromaraîchage

Mis à part cela, la serre de jardin sert d’abri à vos cultures maraîchères tout au long de l’année. Cela signifie que, quelle que soit la saison, la production peut toujours continuer. D’une manière plus explicite, vos plantes peuvent se développer dans un total confort puisqu’elles bénéficient d’une protection optimale contre les intempéries.

L’utilisation de la serre permet aussi de garder les plantes loin des ravageurs et des maladies. Par ailleurs, vous aurez l’opportunité de prolonger le temps de récolte et d’anticiper l’ensemencement. Grâce à des conditions plus favorables, bénéficiez également d’une meilleure productivité de vos cultures. A priori, la plupart des légumes peuvent être mis sous serre. On cite :

  • la tomate,
  • l’aubergine,
  • le chou-fleur,
  • le poivron,
  • le concombre,
  • etc.

Sachez tout de même que vous devez choisir un modèle de serre adapté à vos semis. Dans le cadre du micromaraîchage, on utilise habituellement la serre tunnel.

PARTAGER
Femme au foyer et mère de 2 enfants, je passe mon temps à entretenir ma maison, et à la décorer. Retrouvez donc sur mon blog tous les conseils utiles pour avoir un beau chez-soi !

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here