Maison : comment faire le choix d’une bonne literie écologique ?

0
131

L’être humain a besoin de 10 heures de sommeil par jour pour être en bonne santé. Pour qu’il soit vraiment réparateur, le repos doit pourtant être fait sur une bonne literie. Et ça, le couchage « vert » le fait convenablement. Pas encore très connue du très grand public, la literie écologique offre toutes les conditions pour dormir en toute quiétude. Réussir à bien la choisir est l’exercice auquel nous allons nous adonner dans cet article. Mais qu’entend-on par literie écologique ?

Qu’est-ce que la literie écologique et pourquoi l’adopter ?

La literie écologique consiste à utiliser des éléments faits à base de matières naturelles pour réaliser un couchage sain. Elle est utilisée, pour éviter les effets néfastes de la literie traditionnelle, qui pour la plupart du temps, dégage des substances dangereuses pour l’Homme. Il s’agit en priorité des composantes organiques volatiles (COV), mais aussi du polyuréthane et d’autres dérivés du pétrole. En dehors de ces substances, la literie traditionnelle est bien souvent le nid de production de bactéries, de toutes sortes, nuisibles à l’organisme humain. Le couchage vert est respectueux de l’environnement et protège la santé de l’utilisateur. Voilà autant de raisons qui le mettent en lumière.

Quels sont les critères de choix d’une literie écologique ?

Une literie écologique est semblable à celle traditionnelle. La différence fondamentale réside dans le choix des composantes.

Le cadre du lit

Appelé par abus « le lit », le cadre n’est rien d’autre que le support de l’ensemble de couchage. Le lit en bois massif est celui qui est conseillé pour une literie écologique. Le bois utilisé doit être naturel ou traité avec des produits écologiques. Le cadre ainsi choisi ne sera pas le gîte d’insectes ou ne produira pas de gaz nocifs. Les cadres bois existent en trois types à savoir le pin, le bambou, et le rotin. Il faudra préférer le bois huilé au bois verni. Le bambou et le rotin semblent toutefois plus adaptés pour intégrer une literie écologique.

Le matelas

Le matelas est l’un des éléments principaux de la literie contribuant au confort de l’utilisateur. Pour le choisir écolo, il vaut mieux l’avoir en matières naturelles. Le coton en fait partie. Il est naturel et évite aux usagers les allergies. Le coton est par ailleurs reconnu pour ses qualités antibactériennes. Il ne donne enfin pas la chaleur. Il faut cependant qu’il soit complètement bio pour offrir toutes les qualités citées plus haut.

À défaut d’avoir du coton, il est néanmoins possible d’opter pour des matelas en laine. Cette matière, en plus de sa douceur, il constitue un excellent isolant thermique. Il s’utilise aussi bien en hiver qu’en été. L’intrant le plus courant pour la fabrication des matelas est le latex. Ce dérivé de l’hévéa est très adhérent et offre le confort nécessaire à son utilisateur.

Il faudra cependant, veiller à ce que le latex utilisé soit 100 % naturel. Il faut donc apprendre à faire la différence entre les latex naturels et synthétiques pour ne pas se tromper. En effet, la majorité des matelas commercialisés ne comportent que 85 % de cette matière recherchée. Il existe plusieurs certifications qui permettent de s’assurer qu’un matelas est écologique. Les plus courantes sont :

  • GOLS (Global Organic, Latex Standard) ;
  • Oeko-Tex Standard 100 ;
  • GOTS (Global Organic Textile standard) ;
  • Certipur.

L’achat du matelas écologique fait également appel à un bon choix des matières de garnissage. Les plus utilisées sont le crin de cheval, le lin, la soie, ou encore le chanvre. Le lin et le chanvre sont recommandés pour les personnes transpirant la nuit. Leurs fibres produisent en effet une certaine fraîcheur.

Les couettes

La couette est une partie importante de la literie écologique. La majorité des modèles naturels qui existent sur le marché sont composés de plumes et des duvets. Ces types de couettes sont plus résistantes et durent plus longtemps. Elles ont aussi l’avantage d’être confortables, et d’offrir une bonne isolation thermique. Pour ne pas entraîner l’extinction de certaines espèces, les usagers peuvent choisir des couettes plus naturelles. Il n’est donc pas rare de trouver des couettes en laine, en coton, en soie, en laine, ou encore en viscose de bambou. Certains fabricants n’hésitent d’ailleurs pas à traiter leurs couettes avec des produits bio antibactériens, antiacariens ou anti-punaises. La technique utilisée est l’encapsulation, dans les fibres de la couette, des huiles essentielles d’eucalyptus ou de citron.

Les oreillers

Épousant souvent une forme circulaire, l’oreiller est l’élément de la literie qui protège le cou et les cervicales de l’homme. Il est donc important de bien le choisir pour éviter d’endommager ces parties sensibles du corps humain. L’oreiller écologique empêche la transpiration qui est nocive à son intégrité. Les matières recommandées pour un oreiller sont le latex naturel, les plumes d’oie, le crin de cheval et la mousse de soja. Le latex se démarque largement du lot, car il offre confort et souplesse à l’utilisateur. Le latex se révèle être en plus un antiacarien redoutable.

La lingerie

Elle est l’élément qui est directement en contact avec le corps de l’utilisateur. Choisir une lingerie de qualité c’est garantir un sommeil apaisé. C’est pour cela qu’il vaut mieux avoir les modèles fabriqués avec des matières respectant l’environnement. Le coton et les dérivés comme la percale ou la flanelle sont bien pour une literie écolo. Ils peuvent en outre être remplacés par d’autres composantes naturelles comme le lin, le chanvre et surtout la soie. Le lin est notamment plus indiqué pour les personnes transpirant la nuit. La soie quant à elle donne une sensation de fraîcheur.

Quelles sont les autres matières naturelles utilisées dans la literie écologique ?

D’autres matières bio sont disponibles pour une literie écolo. L’une des plus connues d’elles est l’Alpaga. Provenant du cousin du lama, portant le même nom, cette fibre est conseillée pour les personnes qui souffrent de diverses allergies. Elle offre en plus une excellente isolation thermique.

En dehors de cette matière, les usagers désireux d’avoir une literie écologique peuvent opter pour les fibres de maïs, les fibres de coco, les poils de chameau. Toutes ces matières ont l’avantage d’être naturelles. Pour ne pas vous tromper dans le choix de votre literie écologique, nous allons vous présenter quelques standards verts.

Quelles sont les normes en matière de literie écologique ?

La majorité des composantes de la literie écologique se livre avec des étiquettes renseignant sur leurs caractéristiques, mais aussi sur les normes qu’elles respectent. Les produits écologiques peuvent être certifiés Eco Institut. Il s’agit d’une norme d’origine allemande qui assure que le latex utilisé dans la fabrication du produit qui le porte est 100 % naturel. Vous pourrez vous y fier, lors de vos achats. L’utilisateur peut également se baser sur le label IMO Control. Il s’agit d’une instance internationale qui délivre des certifications aux produits textiles entièrement naturels. Les autres certifications reconnues sont Confiance Textile, qui vient de la Suisse, Ecocert Textile, et toutes celles établies par l’Union Européenne.

Comment nettoyer une literie écologique ?

La literie écologique est composée d’éléments naturels assez sensibles. Leur nettoyage nécessite donc un certain soin.

Le cadre du lit

L’entretien du cadre de lit, par exemple, n’est pas très compliqué. Il suffit de dépoussiérer dès qu’on constate des dépôts. Il faut remarquer que le cadre de lit en bambou après un usage prolongé peut se mettre à grincer. La seule solution dans ce cas est de le remplacer ou de le renforcer si cela est possible.

Le matelas

Le nettoyage du matelas naturel notamment en latex requiert un peu plus d’attention. Quand il ne porte pas de taches, l’utilisateur n’aura besoin que d’un nettoyage à sec pour entretenir son matelas naturel. Dans le cas contraire, il faut associer le vinaigre blanc à certains produits pour faire un nettoyage efficace.

Ne pouvant se faire à grande eau, l’entretien du matelas s’effectue avec des gants et une éponge. Le mélange utilisé est composé de vinaigre blanc, de l’eau tiède et d’un peu de liquide vaisselle. L’usager peut se servir de l’ammoniaque en lieu et place du vinaigre. Il existe d’autres techniques pour nettoyer son matelas. Il s’agit de l’utilisation du bicarbonate. Pour y arriver, l’utilisateur doit déplacer le matelas à nettoyer, dans une pièce isolée, sur un balcon par exemple. L’entretien consiste à saupoudrer la face de la couchette avec le bicarbonate de sodium, puis de le laisser agir pendant environ une heure. Cette technique permet en réalité d’enlever les saletés et surtout d’éliminer les bactéries présentes sur le matelas.

Elle permet également de désodoriser puis de déshumidifier ce dernier. L’élimination des punaises se fait par le biais de nombreux produits disponibles sur le marché.

La lingerie

Le lavage de la lingerie d’une literie écologique dépend en grande partie de la nature de la matière. Pour éviter la prolifération de bactéries et des acariens, il est conseillé de nettoyer souvent les draps, les couettes, ou encore les oreillers.

En définitive, avant l’achat de sa literie écologique, l’utilisateur doit donc s’assurer que ces critères sont passés au peigne fin. La literie écologique de qualité ne laisse en effet pas indifférent le fameux marchand de sable.  

PARTAGER
Nathalie
Femme au foyer et mère de 2 enfants, je passe mon temps à entretenir ma maison, et à la décorer. Retrouvez donc sur mon blog tous les conseils utiles pour avoir un beau chez-soi !

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here