L’insert de cheminée : définition, fonctionnement et avantages

0
574

Le climat offre une variété de températures selon les différentes zones géographiques. Parfois, et même le plus souvent, il est difficile de supporter les extrémités (le minima ou le maxima) sans y être préparé à l’avance. En occident, les pays connaissent généralement une faible température surtout en hiver alors que dans les pays de l’Afrique par exemple, le soleil génère de fortes températures, car étant constamment présent. Dans ces cas de figure, il urge que l’on régularise cette température pour s’offrir une condition désirée et convenable pour une vie plus facile. Plusieurs inventions ont été faites à cet effet. Parmi celles-ci se trouve la cheminée. De nos jours, il existe la cheminée traditionnelle à foyer ouvert et celle moderne à foyer fermé avec de l’insert. Le présent article se propose de vous donner une compréhension rigide sur ce que c’est que l’insert de cheminée, son fonctionnement, ses modes de diffusion et ses avantages (techniques, économiques et écologiques).

Qu’est-ce que c’est que l’insert de cheminée ?

L’insert de cheminée est un appareil de chauffage qui ferme le bas d’une cheminée. Il s’agit donc d’un dispositif d’une cheminée qui est enchâssée dans celle-ci. Au départ, il n’existait que la cheminée traditionnelle à foyer ouvert, c’est-à-dire qu’il n’y avait rien qui fermait l’âtre (la base de la cheminée). C’est au fil du temps que ce dispositif à foyer est devenu fermé. Dans tous les cas, retenez que la cheminée est une source de chaleur domestique.

Par ailleurs, du point de vue performance énergétique, une cheminée à foyer fermé est bien en avance sur une cheminée traditionnelle, c’est-à-dire celle dont le foyer est ouvert. En effet, une cheminée à foyer fermé peut vous rendre en moyenne 70 % de la chaleur produite en son sein alors que la cheminée à foyer ouvert ne vous rendra que 15 % de la sienne.

Mais ce fait ne soutient pas l’idée de rejeter toute utilité de la cheminée traditionnelle. L’élément complémentaire qu’il faut pour cette dernière, c’est un insert. Ce dernier servira à un foyer toujours ouvert jusque-là. Avec cet élément, votre foyer traditionnel peut gagner jusqu’à 60 % en énergie, en complément des 15 % du départ. N’hésitez pas à lire plus sur la différence entre un insert de cheminée et un foyer fermé.

Au-delà de tout, l’efficacité d’un insert va aussi dépendre en grande partie de son installation et de son entretien. Il est donc important que vous preniez connaissance des prérequis nécessaires à son installation ainsi que des mesures pratiques pour son entretien.

Vous savez maintenant ce que c’est qu’un insert de cheminée, parlons à présent de son fonctionnement !

Comment l’insert de cheminée fonctionne-t-il ?

Fonctionnement général

L’insert de cheminée se fabrique généralement en alliage de fer ou d’acier. C’est un équipement qui a la possibilité de permettre à l’air de circuler grâce à la double paroi dont il est doté. Cette double paroi est conçue de manière à ne pas favoriser l’entrée de la cendre ou de la fumée produite par la combustion de la matière (le bois de chauffe) que contient la cheminée.

Cette double paroi confère à l’insert toute sa propriété physique et thermique. C’est d’elle que le dispositif tire sa performance. L’espace créé par cette double paroi laisse passer l’air ambiant de la pièce où la cheminée est installée. De ce fait, la chaleur produite par la combustion du bois à l’intérieur de la cheminée est communiquée à l’air hébergé à l’intérieur des deux parois. C’est alors que cet air chargé thermiquement est répandu dans la pièce par le biais des grilles conçues à cette fin.

L’insert de cheminée transmet la chaleur suivant deux principaux modes que nous aborderons en détail plus bas :

  • La transmission par convection naturelle ;
  • La transmission par rayonnement thermique.

En fait, l’insert ne communique pas seulement la chaleur via le système espace des parois et grilles, mais aussi par sa vitre. Eh oui, un insert possède également une vitre, qui a pour rôle de transmettre la chaleur par rayonnement thermique. À cet effet, rendez-vous sur https://www.vitreflam.com. Vous y profiterez du meilleur rapport qualité-prix en ce qui concerne l’acquisition d’une vitre pour votre insert de cheminée.

Plus efficace avec un récupérateur de chaleur

En fait, il existe certaines propriétés qu’un insert ne détient pas. Un insert ne joue pas le rôle de la récupération de chaleur. En d’autres termes, c’est la pièce où est installé le dispositif qui bénéficie le plus de la chaleur. Pour cela, il est conseillé d’installer un récupérateur de chaleur. Qu’est-ce que c’est donc qu’un récupérateur de chaleur ?

C’est un dispositif qui sert à partager la chaleur générée par le dispositif de cheminée avec les autres pièces de la maison qui n’en possèdent pas. Il distribue donc la chaleur, prélevée de la cheminée, dans toute la maison. Peu importe la position des autres chambres par rapport à la chambre source, la chaleur y sera distribuée par le récupérateur. La température est ainsi bien répartie de façon rationnelle. Vous avez bien sûr la possibilité d’en savoir plus sur le fonctionnement d’un récupérateur de chaleur. Mais pour le moment, revenons sur les modes de diffusion de la chaleur d’un insert de cheminée !

Les deux modes de diffusion de l’insert de cheminée

Nous avons de façon sommaire abordé les modes de transmission de l’insert. Mais compte tenu de son importance, il est bienséant que nous revenions dessus.

En effet, la transmission de la chaleur repose sur deux grands principes. Le premier qui est d’ailleurs le principal est la transmission par convection naturelle et le second est la transmission par rayonnement thermique.

Transmission par convection naturelle

Par opposition à la conduction thermique, la transmission par convection naturelle est un mode de transfert qui se réalise dans un milieu avec un déplacement global de la matière. Dans le cas de l’insert de cheminée, ce milieu est créé par la double paroi que forme celui-ci (l’insert).

L’air chaud qui se répand dans la pièce est d’abord froid au départ. Cet air froid qui provient du sol transite par l’espace au sein de la double paroi qui transmet de sa chaleur à cet air. Ce dernier ainsi thermiquement transformé monte vers les grilles de l’insert qui communiquent directement avec la pièce. Désormais, l’air chaud envahit la pièce chassant ainsi l’air froid vers le bas.

C’est l’air froid d’autrefois chassé vers le bas du sol qui servira de la nouvelle matière à transformer. Vous comprenez mieux maintenant que c’est tout un cycle. C’est de ça il s’agit lorsqu’on parle de la convection naturelle.

Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme !

D’autre part, avec les inserts, l’air est souvent poussé par un ou deux ventilateurs, mais de petites tailles, se trouvant juste à l’entrée jusqu’à sa partie supérieure. Dans ce cas, on parle de convection forcée. Celle-ci augmente le transfert et la transmission de chaleur. Pour mesurer la chaleur transmise, il suffit de considérer la différence de température entre la paroi interne du foyer et l’air à réchauffer. Néanmoins, la quantité de celle-ci dépend aussi de la manière dont la convection a été faite.

En résumé, la chaleur du foyer est transmise par conduction au travers de la paroi du foyer à double peau. Elle va ainsi réchauffer l’air circulant dans le milieu créé par elle-même.

Transmission par rayonnement thermique

À l’instar de la transmission par convection, la transmission par rayonnement est aussi un mode de transmission propre à l’insert de cheminée. Elle met en jeu le feu et les braises qui produisent la chaleur rayonnante. Comment cela se passe-t-il ?

Rappelez-vous que l’insert possède une vitre. C’est celle-ci qui laisse filtrer la chaleur se trouvant dans le foyer. Autrement dit, elle procède à un réchauffement radiatif en propageant des ondes dans la pièce. C’est pourquoi vous allez ressentir de la chaleur dès que vous vous placez devant le foyer, peu importe votre distance par rapport à celui-ci dans cette même pièce.

Aussi, les matériaux qui environnent le foyer sont impliqués dans le processus de la transmission. Ce sont ces matériaux qui absorbent l’énergie rayonnante de l’âtre et qui la redistribuent dans la pièce. Cette redistribution se fait se fait par rayonnement contrairement à la convection.

Ce rayonnement dont nous parlons se passe bien dans les grandes longueurs d’onde relatives à l’infrarouge à grande distance. Les parois du foyer en alliage et les briques réfractaires du conduit restituent la chaleur, mais en tenant compte de leur inertie thermique. Voilà pour la partie technique !

L’insert de cheminée est d’une grange importance et dégage de ce fait trois principaux avantages. Découvrez-les dans les paragraphes qui suivent !

Avantages techniques

Le premier avantage de l’insert réside dans son installation facile. Il se révèle comme un dispositif très flexible et surtout très maniable. Vous pouvez d’ailleurs le détacher de la cheminée à votre gré, surtout quand la cheminée a un problème ou quand vous ressentez la nécessité de l’entretenir. Aussi, vous n’avez pas de soucis à vous faire en ce qui concerne la compatibilité entre les dimensions de l’insert et celles de la cheminée.

L’autre avantage technique touche la rentabilité en chaleur ou rentabilité énergétique. Comme nous l’avions déjà dit plus haut, l’insert vous fait gagner une quantité énergétique additionnelle de plus de 50 %. Qu’est-ce que nous essayons de vous expliquer ?

70 % de l’énergie produite par la combustion du bois est restituée par votre cheminée dotée d’insert. À quantité égale en bois de combustion, la cheminée ouverte ne fournira que 15 % de la chaleur produite en son sein. À moins que votre objectif ne soit pas celui de réchauffer votre chambre, n’optez pas pour un foyer ouvert. Ce type de cheminée ne vous y aidera pas efficacement.

Aussi, vous avez la possibilité d’ajuster à votre vouloir la puissance de chauffe. Ce qui n’est pas le cas d’une cheminée traditionnelle à foyer ouvert. Ledit réglage vous évitera la grande perte de chaleur. C’est ainsi que la concentration de la chaleur dans votre chambre est accrue.

En plus de toutes ces qualités techniques, l’insert vous offre la sécurité, la propriété et de l’autonomie.

L’avantage de sécurité qu’il vous offre vous permet de vous dispenser de la surveillance du feu, puisque ce dernier est déjà maitrisé. Le dispositif vous protège de tout incendie pouvant naitre de la cheminée.

En ce qui concerne son autonomie, vous avez la possibilité de l’alimenter du bois. L’alimentation en granulé offre de la stabilité et peut aussi être programmée.

Parlant de la propriété, l’insert à cheminée vous donne moins de soucis. Vous n’avez plus à vous soucier des affres de la fumée qui sont caractéristiques de la cheminée ouverte. Aussi, faut-il noter que les poussières et les cendres issues de la combustion sont également maitrisées. Vous avez la possibilité de les vider lors de l’entretien de la cheminée.

L’insert de cheminée n’est pas seulement efficace sur le plan technique, c’est aussi l’idéal pour votre porte-monnaie !

Avantages économiques

Avez-vous une fois été victime des grincements de dents suite à la réception de votre facture énergétique ? Surtout dans la période hivernale où la consommation énergétique est accrue à cause de la régulation climatique. Si vous en êtes victimes, soyez heureux d’être tombé sur cet article, car c’est pour vous la fin de cette routine.

Primo, le bois que consomme votre cheminée à l’insert est moins cher que le fioul, le gaz ou encore moins l’électricité que vous consomment les appareils de chauffage. De source consommatrice, il est dit que le bois bûche est trois fois moins cher que l’électricité. De la même source, c’est démontré que le bois coûte 0,043 euro le kWh, pendant que le gaz et l’électricité coûtent respectivement 0,079 euro et 0,115 euro le kWh.

Vous constatez déjà le bienfait économique que vous allez tirer de l’insert de cheminée ! Pourtant cela ne s’arrête pas là. Avec les cheminées à insert, vous utiliserez moins de bois de bûche pour produire plus de la chaleur. C’est de l’efficacité économique, puisque vous maximisez le profit énergétique tout en minimisant la quantité de la matière première, le bois.

L’insert de cheminée préserve non seulement votre porte-monnaie, mais aussi « mère Nature » ! le paragraphe suivant vous explique pourquoi.

Avantages écologiques

À l’heure du changement climatique, l’idéal pour préserver l’environnement est d’opter pour les pratiques qui lui retournent de la matière première. L’insert n’utilise que du bois pour la combustion.

Vous le savez, le bois est une énergie renouvelable. Celle qui est prônée partout dans le monde. Le bilan carbone issu de son emploi est nul, puisque la petite quantité du CO2 qui arrive à s’échapper de la cheminée est absorbée par les arbres de la forêt. Les arbres consomment ainsi le carbone pour subvenir à leur besoin physiologique. Mais ce n’est pas encore tout.

En outre, le bois de chauffage est plus facile à constituer de façon rapide. Elle demeure une source d’énergie qui n’est souvent pas importée.

En somme, l’insert de cheminée s’avère très indispensable pour toute maison ayant une cheminée et qui aspire à une régulation moins onéreuse de la température. Il présente de nombreux avantages techniques, économiques, écologiques et même esthétiques. Même si nous n’avions pas abordé le coût de ce dispositif, qu’importe le prix auquel il est vendu, ce prix ne saura équivaloir sa valeur.

PARTAGER
Nathalie
Femme au foyer et mère de 2 enfants, je passe mon temps à entretenir ma maison, et à la décorer. Retrouvez donc sur mon blog tous les conseils utiles pour avoir un beau chez-soi !

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here