Les avantages d’une maison de conception durable

0
149
maison durable ou écologique

L’effet conjugué des scandales environnementaux et de la hausse du coût de la vie amène à repenser totalement son mode de vie. Le logement ne fait pas exception. Les maisons écologiques et durables connaissent un succès croissant. Quelles sont les avantages d’une maison de conception durable ? Présentation.

Qu’entend-t-on par maison durable ou écologique ?

La maison durable est un bien immobilier qui est conçu pour impacter au minimum l’environnement, lors de sa conception mais aussi au quotidien, après l’emménagement de ses occupants.

La maison écologique est bâtie avec des matériaux naturels, peu polluants. Ils sont choisis pour leur qualité, leurs propriétés très isolantes, et dans la mesure du possible, ils sont trouvés localement, à proximité, pour réduire l’empreinte carbone.

Ce choix de matériaux naturels et qualitatifs se retrouve à l’intérieur de la maison. Les finitions intérieures comme la décoration privilégient aussi les matières qui polluent le moins possible.

Pour le confort des occupants, la priorité est donnée aux énergies renouvelables, au détriment des énergies fossiles. Les technologies utilisées peuvent par exemple être de l’éolien, le photovoltaïque, la géothermie, l’énergie verte. L’eau de pluie est également récupérée, et la luminosité naturelle exploitée.

La maison durable est aussi dessinée pour s’harmoniser au maximum avec l’environnement et l’écosystème où elle est implantée, luttant contre la pollution visuelle.

Le respect de l’environnement : une priorité pour tous

La protection de l’environnement et le respect de la biodiversité est devenu l’affaire de tous comme nous l’indique l’effervescence qui s’articule autour du Jour de la Terre depuis de nombreuses année. Véritable événement mondial ou chaque astuce pour la journée de la terre tente de limiter l’impact que nous avons sur notre environnement.

Le tri sélectif est désormais entré dans les mœurs, chaque collectivité locale mettant à disposition les bacs de tri nécessaires.

Le jardin est de en plus en plus bio, avec l’abandon progressif des engrais et des désherbants chimiques, remplacés par leurs homologues naturels. La permaculture est de plus en plus pratiquée, permettant de faire pousser par soi-même certaines ressources alimentaires et médicinales.

Le compost des biodéchets prend aussi un essor fulgurant, et certains iront même jusqu’à adopter des poules, qui outre le fait de donner de bons œufs frais, consomment les épluchures.

Les intérieurs des maisons sont décorés de façon minimaliste, priorisant l’essentiel et éliminant le superflu. Les meubles de famille, en bois massif principalement, retrouvent leur attrait, profitant des tendances vintage et nature.

cuisine eclairage naturel

Tous les corps de métiers liés de près ou de loin au bâtiment sont concernés par la maison écologique : le bâtisseur, l’électricien, le chauffagiste, le plombier, le peintre, qui utilise des peintures non polluantes avec des COV limités, le maçon avec la pierre naturelle…

Réduire les émissions de CO2 et réduire sa consommation d’énergie

L’un des principaux enjeux de la maison durable est de limiter son empreinte carbone, autrement dit réduire ses émissions de CO2. Ce qui induit de réduire sa consommation d’énergie.

Car utiliser de l’énergie verte, même si elle est moins coûteuse et produire par la nature elle-même, ne signifie pas qu’il faille en abuser.

L’isolation de la maison durable joue un rôle déterminant. Une grande attention est portée à l’isolant, naturel et avec de fortes performantes. Plusieurs solutions s’offrent aux propriétaires, comme la laine de lin, la laine de chanvre, panneaux de fibres de bois, ouate de cellulose ou même de la paille.

Il est posé avec soin pour retarder au maximum l’apparition de ponts thermiques, responsables de déperdition énergétique.

Les matériaux utilisés pour les ouvrants, c’est-à-dire les portes et les fenêtres, répondent eux-aussi à ce critère. L’aluminium et le triple vitrage sont par exemple à privilégier.

La luminosité naturelle est exploitée au minimum, avant que la lumière artificielle des ampoules prenne le relai. Les luminaires sont équipées d’ampoules LED, qui restent à ce jour les moins énergivores.

Les appareils sont éteints lorsqu’ils ne sont pas utilisés, et non laissés en veille. Les multiprises avec interrupteurs sont très pratiques sur ce plan.

Le linge est mis prioritairement à sécher en extérieur, après un lavage à froid ou à basse température.

La température du logement est maîtrisée, et les occupants adaptent leur tenue vestimentaire plutôt que de trop monter le thermostat. La domotique peut aussi faciliter la gestion des radiateurs connectés.

Le frigo n’est pas rempli avec des restes de plats encore chauds pour éviter une surventilation.

Une maison plus saine pour notre santémaison saine

Si elle prend soin de l’environnement, la maison durable est aussi plus saine pour notre santé. Les polluants en sont bannis ou limités. Les murs sont recouverts de peinture écologique, qui limitent le rejet de composés organiques volatils (COV). Le pouvoir nettoyant de certains ingrédients naturels sont aussi redécouverts, comme le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude. Les insecticides naturels sont aussi utilisés éloigner les indésirables.

Le logement est aéré quotidiennement pour lutter contre la pollution intérieure. Les meubles et autres décoration d’intérieur sont choisis selon les matériaux utilisés, les matelas en latex naturel sont par exemple privilégiés.

Un surcout absorbé par des avantages financiers d’Etat

Si la maison durable a un prix de revient brut plus important qu’une maison traditionnelle, le surcoût lié au choix de matériaux écologiques peut être absorbé grâce à des aides de l’Etat.

Les propriétaires qui souhaitent rénover leur bien immobilier de plus de 2 ans ont la possibilité de percevoir un avantage fiscal (crédit d’impôt) grâce au Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE). Il est versé suite à l’achat d’appareils économes en énergie et plus écologiques. Lesquels peuvent par ailleurs bénéficier de la TVA réduite, à 5,5% sur leur prix de vente mais aussi leur travaux d’installation et d’entretien périodique.

Un prêt à taux zéro, dans la limite de 30 000 € et d’une fois par maison, peut les aider à financer leur travaux.

Les foyers modestes peuvent percevoir des aides financières, sous la forme d’un chèque énergie ou d’une prime coup de pouce.

Des aides locales peuvent aussi être votées pour inciter les ménages à rénover leur bien.

Quant à l’isolation, elle peut être incitée par une aide de l’ANAH.

Enfin, des primes énergie sont proposées par certaines enseignes ; tandis que les fournisseurs d’énergie mettent en place leur propre disposition le Contrat d’Economies Energie.

Une maison durable est désormais un rêve accessible. Ses avantages sont multiples, pour l’environnement, pour la santé, pour son confort et pour son budget.

 

 

PARTAGER

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here