Isolation de la maison : quels travaux effectuer en priorité ?

0
411

Lorsqu’une maison vieillit, elle perd de son efficacité en termes de choix de construction. La maison construite il y a des années n’est plus la même aujourd’hui puisqu’il y a des parties qui ne sont plus neuves. Certains aspects ont peut-être même été oubliés durant la construction. C’est ce qui explique la hausse des dépenses en matière de facture d’électricité ou de chauffage. Dans ce cas, l’opération à réaliser dans l’immédiat est l’isolation. Il faut soit la faire, soit la refaire. Cela pourrait permettre de rattraper le temps et l’argent perdus. Les économies réalisées serviront à faire des investissements plus rentables.

Isolation de la maison : qu’est-ce que c’est ?

Isoler une maison, c’est boucher tous les espaces inutiles afin d’empêcher l’évaporation de la chaleur. L’isolation est une technique qui consiste à employer du matériel de renforcement de toiture, de mur ou de plancher pour conserver la chaleur du sol. Le procédé obéit à la mise en place d’une structure plus forte. Il peut s’agir d’une ancienne comme d’une nouvelle maison. L’important est que le résident veuille faire de l’économie sur son salaire et sa maison. L’isolation thermique et l’isolation phonique servent de barrière de protection pour l’entrée fluctuante de la chaleur, l’expansion sans borne de la fraicheur et la propagation incontrôlée des ondes sonores.

En fait, le dispositif d’isolation de maison se réalise par l’intérieur comme par l’extérieur. On peut donc opérer des travaux spécifiquement à un endroit de sa bâtisse. Cela suppose que les propriétaires après avoir choisi l’espace par où démarrer les travaux doivent également réfléchir à la manière dont cela va se faire. Il est question de mettre une couche différente de matière pour ne pas souffrir d’une grande hausse de facture en période de chaleur ou de fraicheur. Que ce soit en hiver ou en été, le confort demeure le même dans la maison. Les fluctuations d’énergie ne varient pas plus que les autres fois. Le résident jouit d’un espace convivial avec des équipements à la hauteur de ses exigences.

Critères à prendre en compte

Pour réaliser un revêtement de maison ou un renforcement de structure d’une maison, il faut toujours penser à prendre en compte les éléments entrant dans le cadre de la réalisation de même que des critères individuels ou spécifiques à soi.

L’architecture de la maison

S’il s’agit d’un projet de rénovation de maison, celle-ci est donc ancienne, c’est-à-dire déjà construite. Cela veut dire que l’on fait des travaux pour perfectionner ce qui existait ou réparer ce qui s’est gâté. Pour cela, il faut songer à lire entre les briques. Chaque mur peut impliquer une couche différente d’isolant. Pour un travail de qualité, il est difficile de ne pas considérer les différents paramètres de l’ancien modèle. Obligation est faite de fournir des plans détaillés avec l’insertion des données sur la maison. Ainsi, on pourra deviner la partie la plus faible de la maison, reconnaitre ses meilleurs appuis. En plus, plus une maison est vieille, plus grandes sont les précautions à prendre. Le chantier est à confier à des ingénieurs qui savent s’y faire.

Le budget 

C’est l’un des points les plus saillants d’un travail à réaliser sur une maison. Il n’est pas facile de mettre sur pied un projet et de le concrétiser. Lorsque le propriétaire d’une maison souhaite la remettre en forme, il rédige le projet prenant en compte différents paramètres. Parmi ces derniers se trouve la dépense à effectuer. Sans ce critère, l’intéressé ne peut pas savoir ce qu’il peut s’offrir et quand se l’offrir. Le plus important est alors la situation des dépenses dans un canevas. Il est des dépenses que l’on peut faire et d’autres qui sont au-delà de nos moyens. Pour réussir ces calculs, il faut parfois consulter des experts et faire de la collecte d’informations. Ainsi, les travaux qu’on se permettra ne vont pas dépasser les possibilités à court, moyen et long terme.  

Matière à employer

Pour réussir la rénovation de maison, il faut considérer la qualité des installations.

C’est lorsqu’on sent que l’isolation n’a pas été faite ou n’est pas bonne que l’idée d’isolation tombe à point nommé. Lorsque les travaux sont décidés, la matière à employer influe sur tout le processus. En fait, la matière est l’élément central dans la réalisation de l’isolation, que ce soit de l’isolation thermique ou de l’isolation phonique. Tout dépend de la qualité désirée et de la spécificité voulue. Il se peut que le chauffage soit opportun pour le propriétaire ; il veut donc une maison qui absorbe moins la chaleur. Le confort thermique dans une maison dépend de la capacité d’isolation des murs. Tant que l’intéressé en a conscience, il ne peut opter que pour les matières les plus efficaces ou les plus conseillées. C’est à ce prix seulement qu’il aura une qualité d’isolation thermique et d’isolation phonique maximale.

Les priorités

Les priorités sont à définir en conformité avec les endroits que l’on a décidé de retoucher ou les parties les plus fragiles de la maison. Dans certains cas, on peut se sentir plus à l’aise dans une chambre plus fraîche. Cela dépend de la qualité désirée. En fait, avant de passer à la mise à exécution du projet de rénovation, il est essentiel de savoir ce que l’on désire faire et à quel moment. Cela permet de ressentir le confort au mieux à la fin des travaux. On se sent chez soi puisqu’on a pris en compte sa propre volonté pour les différents choix.

Ces choix peuvent porter sur plusieurs paramètres.

  • L’esthétique: il est question de miser sur la beauté de la maison. Certaines matières de qualité, mais moins belles sont à mettre de côté.
  • Le prix: l’argent à dépenser est déjà retenu. Puisqu’on ne peut pas passer outre ses propres prévisions, la limite est fixée à certains travaux.
  • La surface: c’est une donnée spéciale. Elle est prise en compte pour ce qui concerne le travail des maçons ou de l’entrepreneur. Ce dernier se charge de choisir une matière plutôt qu’une autre en fonction de l’espace retenu.
  • L’acoustique: en faisant le plan des travaux, il convient de penser à rendre meilleure la qualité du son dans la maison isolée. En fait, cela participe à l’amélioration de l’isolation phonique de la maison en général.

L’épaisseur

Pour l’isolation d’une maison, l’épaisseur est un facteur crucial. Il est de mémoire commune que ce sont les premières couches qui comptent lors de la rénovation d’une maison. Pourtant, ce n’est pas toujours le cas. À partir du moment où le projet d’isolation est émis, il convient de retenir une matière. En confiant le travail à des professionnels, il est fort probable que le résultat soit à la hauteur des espérances. L’isolation se réalise sur la base de la réduction du flux de température. Pour optimiser le rendu de l’isolation, il serait judicieux de miser sur une épaisseur, mais également sur l’imperméabilité. Cela permet d’avoir non seulement une bonne qualité d’isolation thermique, mais aussi de l’isolation phonique. L’épaisseur n’est donc pas un élément à négliger lors de l’isolation d’une maison.

Les espaces concernés

Les travaux d’isolation de maison concernent le toit et les combles, les murs, les fenêtres et volets ainsi que les planchers.

Le toit et les combles

La partie qui laisse plus s’échapper la température d’une maison demeure le toit. Avec le système naturel de montée de l’air dans le ciel, on use de son toit pour récupérer un peu de chaleur ou d’air frais pour soi. Ainsi, lorsque l’isolation du toit est défectueuse ou n’existe pas, cela laisse libre cours à l’air. Il faut envisager alors l’isolation des combles.

L’isolation des combles est un procédé qui permet d’agir à l‘intérieur de la maison sur la toiture. Une isolation des combles efficace implique le respect de certaines normes. La matière à employer, par exemple, pour une isolation des combles n’est pas la même pour un revêtement de mur. L’isolation des combles participe à renforcer le toit efficacement.

Les murs

Les murs absorbent et rejettent la chaleur et la fraicheur. Lorsque l’isolation est de mauvaise qualité, les murs recueillent la chaleur et la libèrent à l‘intérieur. Le confort thermique est mis à mal. Dans un cadre pareil, l’isolation thermique est à repenser. Plus les murs sont imperméables, meilleur est le confort thermique. Dans ces conditions, on doit penser à un processus ingénieux qui permet de garder ou de donner de la beauté aux murs tout en optimisant l’isolation phonique et thermique.

Les planchers

Ce sont les premières couches à voir après la fondation. S’ils sont de mauvaise qualité, cela n’aide pas à l‘isolation thermique ou à l’isolation phonique de la maison. La meilleure chose à faire est de les doubler ou de procéder à un revêtement. Différentes techniques existent pour ce type de travaux. Le mieux à faire est de s’en remettre à un professionnel de la construction pour ramener le confort thermique dans la maison.

Pour l’isolation d’une maison, le processus est simple. Il est deux options au choix. La première consiste à confier le travail à des architectes et à les laisser travailler jusqu’au bout. Cela permet de gagner du temps et de l’énergie en faisant confiance à des professionnels. Ce moyen est utilisé par les personnes occupées. Elles n’ont pas le temps de rester chez elles pour travailler.  

Comment financer les travaux d’isolation ?

Pour financer ses projets de rénovation de maison en général et d’isolation des murs en particulier, il est de bon ton de connaitre les différents procédés mis en place par les autorités à divers niveaux en France par exemple pour venir en aide aux populations. Le besoin d’utilisation des énergies renouvelables ou d’économie de l’énergie existante grandissant permet aux citoyens de bénéficier des aides financières de l’Etat.

Le crédit d’impôt

C’est une solution fiscale permettant de prélever de son impôt les sous pour les travaux de rénovation de maison. Cela suppose que l’intéressé est éligible pour recevoir les aides étatiques. On appelle ce type de financement le crédit d’impôt transition énergétique. Ainsi, pour les différentes retouches à faire sur la maison, les impôts permettent de payer une partie des frais, soit un taux de 30 %. L’Etat participe ainsi du mieux qu’il peut à la transformation de la communauté en un vecteur de protection de la nature. En dehors de ce concept, la perte est minimisée par les gains effectués à long terme.

L’Anah

Près de 10 000 euros sont disponibles par foyer pour financer des travaux de rénovation. Cela permet à l’État, par le biais de l’agence nationale de l’habitat, d’ancrer dans les esprits le respect de la nature et l’économisation des denrées publiques. Plus la situation économique du ménage est dégradée, plus grande est l’aide que l’agence lui accorde. Dans tous les cas de figure, la somme ne va pas au-delà de la dizaine de mille. Cela répond à la politique nationale de protection de la nature à long terme.

La prime

Les fournisseurs et les distributeurs d’énergie se sont associés pour fournir à leurs clients cette prime. Celle-ci est attribuée directement au foyer bénéficiaire par chèque. On parle de la prime énergie calculeo s’élevant à plus de 20 % des frais des travaux réalisés ou à réaliser. À la base de ce financement se trouve le dispositif des Certificats d’Economie d’Energie. Les différents utilisateurs de l’énergie sont poussés vers les solutions les plus confortables pour la nature. La politique nationale est encore en application.

Les aides locales

Dans les différentes régions, il existe des bureaux locaux permettant aux citoyens de postuler pour avoir une aide pour la rénovation de leur maison. Pour mieux maitriser ce secteur, il faut se rapprocher des autorités les plus proches. En réalité, le travail se fait sur la base du profil de chaque ménage.

En dehors de ces aides que vous pourriez recevoir, il est possible de faire des prêts dans les banques avec des taux d’intérêt inférieurs à la normale. L’on offre au particulier la chance de passer aux énergies renouvelables selon son désir. Les plus à l’aise peuvent engager les travaux à leurs propres frais et les finaliser sans aide extérieure.

Les avantages de l’isolation de maison

Les avantages d’un tel acte sont multiples

Isoler pour une autonomie énergétique

Isoler sa maison revient à gérer plus efficacement les différentes fluctuations de température. L’énergie employée pour la ventilation est mise à profit pour d’autres réglages. En dehors de ce fait, les travaux se font pour la restructuration des différents espaces. Le chauffage dure plus et offre à la maison un plus grand espace chaud. Avec une petite quantité de bois, le chauffage est optimal.

S’offrir le confort à moindre coût

Le confort a normalement un prix très élevé. Pour prendre des canapés Ikea et autres par exemple, l’on est amené à dépenser une fortune. Ce devrait normalement être le cas. Mais, en réalisant l’isolation à moindre coût, l’on s’offre un bon cadre avec les moyens à disposition. Ainsi, il n’y a plus de souci de mise en place d’un système de refroidissement ou de chauffage.

Être économe et écolo

En s’offrant le confort et en s’assurant une autonomie énergétique, on économise sur ses différentes factures. En plus, on offre à la nature un embonpoint sans pareil. En fait, isoler sa maison permet de ne plus utiliser l’énergie à outrance. Lorsqu’on fait cette économie, on protège la nature par ricochet. L’utilisation des ressources naturelles à bon escient et avec mesure rejaillit sur le monde qui nous entoure.

Le prix

Les travaux d’isolation thermique et d’isolation phonique d’une maison ont un prix. Pour rendre sa maison plus chaude et plus froide à la fois sans un usage abusif de l’énergie, il faut faire un point financier rigoureux. Les frais varient selon la partie sur laquelle les travaux se feront.

  • Le toit et les combles : pour cette partie importante de la maison, il se peut que vous dépensiez près de 21 euros par mètre carré. Cela dépend aussi du côté où les travaux vont se faire, si c’est à l’intérieur ou à l‘extérieur.
  • Les murs: le revêtement de mur se réalise grâce à plusieurs procédés. Cela dépend du budget que vous avez à disposition. Vous allez devoir débourser 20 euros pour le mètre carré.
  • Les planchers: pour les planchers, le travail est bien plus simple. Il existe aussi des astuces pratiques pour isoler sa maison par le plancher sans dépenser une fortune. Au cas où vous opteriez pour des travaux grandeur nature, la réalisation va vous coûter près de 16 euros par mètre carré. Dans cette section, ce sont les prix moyens qui sont répertoriés.

L’isolation phonique et thermique est un moyen pratique de faire de sa maison un havre de paix et de bon vivre. Pour réaliser des travaux de ce type sur une maison, il conviendrait de commencer par la toiture et les combles, en passant par les murs pour finir par le plancher.

PARTAGER
Nathalie
Femme au foyer et mère de 2 enfants, je passe mon temps à entretenir ma maison, et à la décorer. Retrouvez donc sur mon blog tous les conseils utiles pour avoir un beau chez-soi !

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here