Comparatif : Isolant synthétique versus isolant naturel et minéral

0
273
Isolant synthétique versus isolant naturel et minéral

L’isolation est une étape clef dans la construction ou la rénovation d’une maison. Le choix n’est pas simple tant il existe de choix dans les matériaux d’isolation disponible sur le marché. Découvrez notre comparatif complet pour vous permettre de réaliser votre choix plus aisément.

Les isolants synthétiques

Au niveau des matériaux d’isolation, on trouve bien sûr les isolants minéraux, et les isolants naturelles, mais on peut également trouver des isolants synthétiques, et également de nouvelles sortes d’isolants, plus modernes.

Le polystyrène expansé

Le polystyrène expansé est très facilement inflammable : il est nécessaire de le recouvrir du côté habitable par un matériau non inflammable, comme du plâtre. Il coûte environ 10€/m², pour une épaisseur isolante de 100mm, et une épaisseur de parement de 10mm.

Le polystyrène extrudé

Le polystyrène extrudé présente le double avantage d’être totalement insensible à l’eau, tout en étant parfaitement incompressible. Il coûte entre 15 et 20€/m² pour une épaisseur de 100mm.

Le polyuréthane

Le polyuréthane est un isolant totalement insensible à l’eau, et imperméable à la vapeur d’eau, ce qui le rend très peu sujet à la moisissure. Il coûte environ 20€/m².

La mousse phénolique

La mousse phénolique est incombustible, ce qui est un bon avantage, mais elle est très sensible à l’humidité, il faut donc la traiter avec un produit hydrofuge. Elle coûte environ 25€/m².

L’isolant mince

L’isolant mince ne s’utilise pas seule, il sert essentiellement de complément à des isolants plus traditionnels. Il est imperméable à la vapeur d’eau, donc il peut être judicieux de l’associer à un isolant hydrophile. Il coûte entre 5 et 10€/m²

Les isolants synthétiques sont très fréquemment utilisés, car ils sont en moyenne moins chers que les isolants naturels et que les isolants minéraux. Cependant, il ne faut pas se baser uniquement sur le prix d’achat : il faut penser à prendre en compte leurs performances thermiques et phoniques, pour être sûr de faire le bon choix en fonction de vos besoins et de votre maison.

Si vous avez un doute, faites appel à un professionnel. Vous pouvez aussi contacter plusieurs entreprises pour leur demander des devis. Un devis est toujours gratuit, et il vous permet de comparer les différentes prestations proposées, ainsi que les prix des matériaux et de la main d’oeuvre. En outre, il est toujours possible d’utiliser un devis pour faire jouer la concurrence, et donc faire baisser les prix.

Le liège : performance et conditions de pose

isolant en liège

Le liège est un isolant naturel, comme les fibres de bois, de coco, ou la ouate cellulose (et bien d’autres encore !). Il est tiré d’un arbre de la région méditerranéenne appelé chêne-liège. Sa densité est de 105 kg/m3 à 125kg/m3, ce qui en fait un matériau plutôt léger. En outre, il offre de très bonnes qualités tant mécaniques qu’environnementales.

Les performances phoniques et thermiques du liège

Le liège expansé est un excellent isolant thermique, car il possède une structure qui est formée avec de milliers de petites cellules, remplies d’air totalement immobile (il y a environ 96% d’air dans du liège expansé).

Son coefficient de conductivité thermique varie selon la forme qu’il prend : il sera compris entre 0.032 et 0.042 W/m.K lorsque le liège est sous forme de panneaux, et entre 0.040 et 0.049 lorsque le liège est aggloméré. Il peut en outre posséder une certification de l’Association pour la Certification des Matériaux Isolants (ACERMI). Le déphasage thermique du liège est également très intéressant, et n’est pas négligeable.

Quand à ses performances phoniques, on peut dire que liège excelle sur tous les tableaux ! Il vous soulagera à la fois des bruits aériens, et des bruits de pas ou d’impact.

Les conditions de pose du liège

Le liège peut s’acheter sous forme de plaques, mais aussi en vrac, sous la forme de petit granulés.

Si vous en trouver en plaques, en dalles, ou en rouleaux, vous aurez devant vous du liège aggloméré. Pour une parfaite isolation thermique, choisissez une épaisseur entre 20 et 100mm. Si vous le trouver en vrac, il s’agira d’un liège brut, non expansé.

Sous la forme de granulés, vous déverser le liège dans des combles perdus pour refaire leur isolation. Vous pouvez également l’utiliser pour assurer l’isolation thermique et phonique de cloisons, murs, planchers ou toitures.

Une des caractéristiques particulières du liège : c’est le seul isolant écologique qui ne peut avoir aucune interaction avec l’eau : il y est complètement insensible. Il peut ainsi être utilisé pour une isolation extérieure, ou pour des fondations.

Lorsqu’il est vendu en dalles, en fonction de son épaisseur et de sa densité, il peut coûter de 10 à 20€/m².

La vermiculite : performances, conditions de pose et longévité

La vermiculite est un isolant minéral, au même titre que la laine de verre, la perlite ou le verre cellulaire. Il s’agit d’un dérivé du silicate de magnésie, qui est une ressources totalement naturelle, et abondante. Ce matériau est plus léger que le sable, avec une masse volumique qui est comprise entre 65 et 160 kg/m3.

Dans l’usage, on mélange souvent la vermiculite au béton, notamment pour éviter de surcharger des structures anciennes.

La vermiculite possède la caractéristique particulière de s’étendre sous l’effet d’une chaleur intense (1 000°C ou plus), ou de la vapeur d’eau. Pour éviter ce phénomène, elle doit donc être subir un traitement hydrofuge, ce qui malheureusement a tendance à augmenter sensiblement son prix de vente.

Les performances thermiques et phoniques de la vermiculite

La vermiculite ne présente pas de performances thermiques exceptionnelles. En effet, avec un coefficient de conductivité thermique situé entre 0.06 et 0.08 W/m.K, elle se situe plutôt dans la moyenne basse des performances thermiques. Cependant, elle est particulièrement recommandée en cas de besoin en isolation phonique, car elle permet de bloquer à la fois les bruits aériens, et les bruits liés aux chocs et aux impacts.

Les conditions de pose de cet isolant minéral

Si le plus souvent la vermiculite s’achète en vrac, il est aussi possible de la trouver sous formes de panneaux. Son utilisation principale va être pour l’isolation de comble non habitables (perdus), et pour l’isolation d’un toiture, mais aussi pour la fabrication de bétons allégés, voire potentiellement de portes coupe-feu.

Elle vous sera livrée en sac, et son utilisation en est grandement facilitée, puisqu’il est ainsi facile d’isoler les zones peu accessible.

La longévité de la vermiculite

La vermiculite a de nombreux avantages : elle est à la fois incombustible, et imputrescible. De plus, elle n’est pas irritante, et ne contient aucun agent allergène pouvant déclencher des problèmes cutanés ou respiratoires. Résistante aux insectes et aux rongeurs de toutes sortes, elle est en outre totalement stable, et ne risque pas de se tasser au fil du temps. Elle est en quelque sorte totalement inaltérable, comme la perlite qui est également un isolant minéral.

PARTAGER

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here