Comment installer soi-même son brumisateur extérieur ?

0
268

Avec les vagues de chaleur que l’Europe a connues au cours des derniers mois, il convient de réfléchir à un système qui permet de rafraîchir l’air dans un environnement extérieur. Il s’avère que le brumisateur extérieur est particulièrement adapté à ce type d’exercice, mais encore faut-il savoir l’installer soi-même.

Qu’est-ce qu’un brumisateur extérieur ?

Avant de voir comment installer un brumisateur extérieur, il convient de comprendre de quoi il s’agit, et à quoi sert ce dispositif.

Il s’agit d’un appareil qui diffuse une brume rafraîchissante dans un environnement extérieur. L’objectif est d’apporter un certain confort lorsque la température atteint des sommets. En effet, la vapeur d’eau créée humidifie l’air ambiant et abaisse la température de manière considérable. La brume est produite par l’appareil en passant dans un tuyau pour être répandue à différents endroits grâce à des diffuseurs à buse. Et pour une efficacité maximale, mais rien ne vaut un matériel professionnel comme les modèles proposés sur le site https://www.brumisud.com.

D’ailleurs, il n’y a pas que les particuliers qui utilisent le brumisateur extérieur. Les restaurants et brasseries en installent sur leur terrasse, afin de rafraîchir l’air de leurs clients, pour les périodes de forte chaleur. Il en est de même pour les entreprises, qui installent des brumisateurs sur leur terrasse ou leur balcon pour le bien-être de leurs collaborateurs.

Est-il possible d’installer soi-même un tel dispositif ?

La question se pose alors : une personne lambda serait-elle en mesure d’installer elle-même un brumisateur ?

La réponse est oui. D’ailleurs, un brumisateur extérieur est livré avec une notice de montage en différentes langues. Il suffira alors de suivre les instructions pour y parvenir sans peine. Généralement, tous les accessoires sont livrés avec, il ne restera plus qu’à tout installer. Le brumisateur en kit est un appareil qui ne nécessite pas d’autre manipulation que son branchement et sa mise en place.

Où et comment installer un brumisateur extérieur ?

Un brumisateur extérieur n’aurait aucun intérêt s’il était installé à trois mètres de votre terrasse ou de votre jardin. Vous pourrez le positionner sur un poteau de votre pergola, sur le mât de votre parasol, sur le mur près de votre terrasse, etc.

Pour des raisons de santé, il est conseillé de l’installer à environ 1 mètre de l’emplacement du mobilier d’extérieur. Ainsi, vous ressentirez la fraîcheur de l’air sans pour autant être maintenu en permanence au contact des gouttelettes d’eau. Il est également important d’installer le brumisateur à un endroit qui n’est pas en permanence exposé au soleil.

Comment brancher votre brumisateur ?

Une fois que vous avez déterminé avec précision l’endroit où vous souhaitez installer votre brumisateur afin de créer votre mur de brume, il reste à le brancher. Il faut alors distinguer le branchement électrique du branchement sur l’arrivée d’eau.

Il vous faudra relier l’appareil à une prise secteur, pour l’alimenter en courant électrique. Veillez à ce que le branchement soit bien étanche et sans risques de court-circuit. Quant au branchement par rapport sur l’arrivée d’eau, tout dépend de votre modèle de brumisateur. Il est possible de le relier à un robinet où à votre système d’arrosage de plantes. Rassurez-vous, les connecteurs sont standard et l’installation ne posera aucun souci, dans tous les cas.

Les différents avantages d’installer un brumisateur chez soi

Hormis le fait de pouvoir faire baisser la température ambiante d’une bonne dizaine de degrés, le brumisateur d’extérieur présente encore de nombreux avantages. On peut citer par exemple la prévention des incendies lors des périodes de canicule. On le sait, il suffit d’un rien pour qu’un début d’incendie se crée.

Quand on crée un environnement de confort, il est également important d’évoquer les paramètres de sécurité. Par exemple, un brumisateur extérieur permettrait aux personnes âgées et aux enfants d’évoluer dans les meilleures conditions en cas de canicule.

Quid des inconvénients ?

Le brumisateur d’extérieur présente de nombreux avantages. Mais y a-t-il des inconvénients à utiliser cet appareil ?

Nous pouvons citer en premier lieu son caractère peu écologique : même s’il apporte beaucoup de confort, il reste énergivore. L’eau diffusée est tout de même gaspillée puisqu’elle ne peut être réutilisée. Ainsi, une utilisation responsable devrait nous contraindre à ne l’utiliser qu’en cas de très fortes chaleurs.

Par ailleurs, le brumisateur peut causer des problèmes avec certains types de mobilier, notamment si on abuse de son utilisation. En effet, le brumisateur, s’il est mal réglé, va déposer de fines gouttelettes un peu partout. Tout mobilier de jardin sensible à l’humidité serait alors exposé à des risques de corrosion, à moins d’y consacrer un entretien quotidien.

Brumisateur fixe ou portable ?

On retrouve sur le marché différents types de brumisateurs d’extérieur. Certains sont fixes, tandis que d’autres sont portatifs. Bien évidemment, on est tout de suite tenté de dire que le modèle portatif constitue la solution par excellence. Le principal avantage, c’est de pouvoir déplacer la brumisation partout où l’on va, notamment en vacances.

Cependant, ces modèles sont limités : leur réservoir varie entre 15 et 20 litres. Il en est de même pour l’autonomie de la batterie. En face, le brumisateur fixe se montre plus efficace : comme il est raccordé directement à un robinet et à une prise secteur, vous ne risquez absolument pas d’être à court de brume.

Brumisateur basse pression ou haute pression ?

En physique, une règle rappelle que plus il y a de pression, moins il y a de débit. Un brumisateur haute pression aurait donc besoin d’utiliser moins d’eau qu’un modèle à basse pression, pour un résultat quasiment égal. De ce fait, les économies d’eau peuvent être importantes avec un modèle haute pression.

Cependant, il faut aussi considérer le paramètre financier. Les brumisateurs basse pression coûtent entre 20 et 100 euros, en fonction du nombre de buses et des options fournies. Quant aux modèles à haute pression, ils valent plusieurs centaines d’euros, atteignent parfois le millier d’euros, voire plus.

PARTAGER
Nathalie
Femme au foyer et mère de 2 enfants, je passe mon temps à entretenir ma maison, et à la décorer. Retrouvez donc sur mon blog tous les conseils utiles pour avoir un beau chez-soi !

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here