Comment bien choisir les lampes de sa maison ?

0
259

Dans chaque habitation, l’éclairage joue un rôle primordial en influençant la décoration d’intérieur et le niveau de confort. Mais voilà, pour obtenir une ambiance optimale qui réponde aux usages prévus pour chaque pièce, il est important de maîtriser les différents types de lampes pour les choisir convenablement. Suivant la nature de l’éclairage envisagé, plusieurs critères sont à prendre allant de l’implantation de la lampe au volume de la pièce en passant par le niveau de consommation d’énergie. Voici quelques conseils pour faire les meilleurs choix de lampe pour votre maison.

Déterminer le type d’éclairage prévu

Si l’éclairage est censé mettre en valeur une pièce et faire ressortir sa texture, sachez que toutes les pièces ne s’éclairent pas de la même façon. Et il existe essentiellement deux types d’éclairage qui diffèrent par leur degré d’intensité et le sens d’orientation des lampes. On distingue donc :

L’éclairage direct : elle consiste simplement à diffuser une lumière vive et homogène sur une surface définie. Elle permet d’avoir un éclairage général uniforme et élimine considérablement les zones d’ombres. Ce type d’éclairage convient le plus souvent aux espaces professionnels.

L’éclairage indirect : ce mode d’éclairage est obtenu par orientation des lampes vers une surface plane et réfléchissante ou à travers un autre diffuseur de lumière (matière translucide, abat-jour, verres, tissu…). L’éclairage indirect est idéal pour créer l’ambiance dans les grandes surfaces.

Il existe également une autre forme d’éclairage dite décorative. Son rôle est de souligner l’élégance et le charme d’une pièce en faisant ressortir les objets et les lignes architecturales.

Choisir vos ampoules en fonction du modèle et des caractéristiques

Avec la suppression progressive des lampes à incandescence, très classiques, les consommateurs ont désormais le choix entre 3 modèles de lampes : les lampes fluorescentes, les lampes halogènes et les LEDs. Vous trouverez facilement ces lampes sur Lampesdirect.

Les premières sont plus employées comme lampes de rénovation ou de remplacement de la lampe à incandescence. Elles regroupent les lampes fluocompactes et les tubes fluorescents qui sont employés en majorité dans les locaux spacieux.

Les lampes halogènes ont un mode de fonctionnement proche des lampes à incandescence. Elles s’accommodent des hautes températures, mais peuvent se révéler gourmandes en énergie avec une durée de vie limitée. D’ailleurs, l’Union Européenne a récemment interdit leur production et leur commercialisation pour compter du 1er septembre 2018.

Quant aux LEDs, ce sont les modèles de lampes les plus répandues sur le marché de l’éclairage domestique. Elles sont présentées comme écologiques, moins énergivores et plus durables (jusqu’à 40 000 h d’utilisation au minimum contre seulement 1 000 h pour les lampes fluo compactes par exemple). De plus, les lampes LED présentent un niveau de luminosité maximal à l’allumage et facilitent l’installation de nouvelles technologies de gestion d’éclairage telles que la détection de présence.

Faut-il choisir des lampes fluorescentes, des halogènes ou des LEDs ? Bien évidemment, on gagnerait beaucoup à se pencher sur les caractéristiques même de la lampe que l’on compte sélectionner. Pour ce faire, il faut rechercher les indications sur emballage relatives à :

  • La puissance et l’intensité : ce sont des indications qui sont annotées sur le culot de chaque lampe. Elles concernent la tension et l’intensité nominale que doit recevoir une lampe pour fonctionner de façon optimale. Pour limiter les risques de surtension, les watts de la lampe doivent être adaptés au luminaire.
  • La durée de vie : elle est évaluée à partir d’usage de 3 h/jour et peut varier de 1000 à 100 000 heures au maximum suivant le type d’ampoule. Les ampoules LEDs dominent largement sur ce critère.
  • La teinte : suivant vos goûts et exigences, vous devrez choisir entre différentes températures de couleur (couleurs chaudes ou froides) pour personnaliser vos sources lumineuses.
  • Sa classe énergétique : elles permettent de classer les lampes suivant leur degré d’efficacité. Elles sont réparties en 7 classes au total ; d’A++ à E, la classe A++ désignant la meilleure efficacité énergétique.
  • L’IRC : l’indice de rendu de couleur ou IRC, est un nombre compris entre 0 et 100. Elle désigne la capacité d’une source lumineuse à bien restituer les couleurs de la surface ou de l’objet qu’elle éclaire. Plus l’IRC est élevé, plus le rendu de couleurs sera de qualité.
  • La garantie de sécurité : choisissez pour cela des lampes ENEC, il s’agit de la certification européenne applicable aux produits électriques conformes aux normes sécuritaires.

De plus en plus apparaissent sur le marché de nouvelles formes de lampes qui sont choisies en fonction de leur capacité à assainir l’air intérieur des pièces ou à éradiquer les bactéries et les microbes.

Sélectionnez vos ampoules en fonction de l’utilisation d’une pièce

De toute évidence, pour moduler vos ambiances à votre aise, il vous faudra adapter votre source lumineuse à la texture, le volume ou encore aux objets disposés dans une pièce. L’éclairage est censé mettre ces éléments en valeur ou au contraire les dissimuler. Le choix des ampoules se fera donc selon qu’on souhaite l’installer dans :

  • La salle de séjour : choisissez des ampoules fluo compactes ou peu énergivores qui sont plus adaptées à un éclairage général, direct ou indirect. Ce genre de pièce est longuement éclairée, il faut donc installer des ampoules fluo compactes en prenant soin de multiplier les points lumineux.
  • La chambre à coucher : cette pièce requiert une ambiance intime et douce assurée par une lampe avec un bon indice de rendu des couleurs. Mais vous pouvez varier entre les lampes fluo compactes et les LEDs faibles en lumens selon qu’il s’agisse du lever ou du coucher.
  • La salle de bain : pour un éclairage fonctionnel efficace dans ce petit espace, les leds sont recommandés pour leur excellent IRC.
  • La cuisine : l’éclairage ici doit avoir pour but de projeter une lumière suffisante pour éclairer votre plan de travail et tous les autres objets. Il vous faut pour cela des lampes vives et brillantes. Choisissez des ampoules fluo compactes ou homogènes pour un éclairage uniforme et ciblé.
  • Le bureau : ici aussi, l’éclairage doit être orienté vers le point de travail sans toutefois fatiguer les yeux de l’occupant. Les lampes halogènes et les leds sont efficaces, car elles dégagent une lumière vive et utile pour travailler.

Associez votre ampoule à votre déco

Le choix de votre lampe pourrait également impacter votre déco. Même s’il existe sur le marché des spots lumineux réservés à l’éclairage décoratif, les lampes fluorescentes, les halogènes et les LEDs peuvent directement ou indirectement jouer ce rôle. Pour ce faire, optez pour des lampes ni trop sombres, ni trop éblouissantes quelle que soit la pièce et sélectionnez des ampoules à intensité variable. Afin d’équilibrer l’ambiance, multipliez les sources de lumière en installant des lampes à poser ou des appliques.

Une autre solution consiste à créer votre propre lampe à partir de ces lampes standards. Oubliez un tant soit peu les lampes installées derrière les abat-jours, créez vous-même des modèles en suspension, en applique ou à poser en les customisant avec du papier, du verre ou des tissus.

La gamme de prix : un détail à ne pas négliger

La lampe à incandescence est historiquement la moins chère évaluée actuellement entre seulement 1 ou 2 euros. Quant aux lampes fluocompactes, elles sont plus chères que les halogènes (7 à 10 euros contre 4 à 6), mais moins couteuses que la LED (10 à 12 euros). Cette dernière demeure malgré tout l’ampoule la plus rentable lorsqu’on se penche sur son rapport qualité/prix.

PARTAGER
Nathalie
Femme au foyer et mère de 2 enfants, je passe mon temps à entretenir ma maison, et à la décorer. Retrouvez donc sur mon blog tous les conseils utiles pour avoir un beau chez-soi !

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here