Bien penser l’aménagement de sa cuisine : Astuces et conseils de pros !

0
86

Considérée comme le cœur de la plupart des foyers, la cuisine est une pièce qui adopte aujourd’hui différents styles. Cela n’empêche toutefois pas son agencement de toujours miser sur la fonctionnalité. Peu importent l’espace disponible et la configuration choisie, il est en effet primordial de tenir compte de certaines règles élémentaires lors de la mise en place des meubles d’une cuisine. Si vous devez vous lancer dans l’aménagement de cette pièce et que vous tenez à en faire un lieu à la fois sûr et confortable, alors parcourez entièrement ce billet.

Procéder à l’évaluation de son budget

En termes de travaux à effectuer, la cuisine demeure l’une des pièces les plus onéreuses à aménager au sein d’une habitation. Pour pouvoir par exemple équiper au mieux une cuisine d’une superficie de 10 m², il faut prévoir entre 6000 et 8000 euros.

Cette somme peut même être excédée lorsqu’on décide d’installer dans cette pièce à vivre des équipements assez onéreux. Le prix précédemment évoqué tient compte des éléments ci-après :

  • La robinetterie,
  • La peinture,
  • L’électricité,
  • La plomberie,
  • Le carrelage en crédence,
  • La pose,
  • Les meubles.

Pour disposer de meubles de cuisine de qualité disponibles à des prix abordables, il suffira par ailleurs de vous tourner vers Lapeyre. Suivant vos besoins, cette structure pourra vous fournir des meubles standards ou sur-mesure. Afin de répondre aux besoins de l’ensemble de sa clientèle, cette entreprise fournit des meubles d’entrée de gamme, de moyenne gamme et de haut de gamme. Tous les produits commercialisés par cette enseigne sont en outre d’une qualité indéniable et proposés aux meilleurs tarifs. Vous avez donc l’assurance de bénéficier d’un avantageux rapport qualité/prix.

Tenir compte du volume de la pièce

Une fois le budget indispensable déterminé, il faudra ensuite passer à la détermination du type d’agencement idéal pour les meubles. À ce niveau, il faut tenir compte de la superficie disponible et de la forme de la pièce.

Pour une cuisine en couloir

Au sein d’une pièce allongée ou étroite ayant une largeur de moins de 2,4 mètres, la plus judicieuse disposition est dite « disposition en ligne ». Dans un tel cas de figure, l’on juxtapose l’ensemble des éléments tout au long d’un seul mur. Lorsque la largeur est supérieure ou égale à 2,4 mètres, il est en revanche possible d’opter pour une implantation parallèle sur tous les deux murs de forme longitudinale. Toutefois, pour éviter  que les portes des meubles opposés s’entrechoquent chaque fois lors de l’ouverture, il est recommandé de laisser un passage d’au moins 1,20 mètre. Entre les différentes zones d’activité, la circulation pourra par ailleurs être triangulaire ou linéaire.

Pour une cuisine ouverte

En ce qui concerne les nouvelles constructions, la majorité des cuisines réalisées s’ouvrent désormais sur un séjour ou une salle à manger. L’une des implantations qu’il est recommandé d’adopter ici est le « U ». Tout en prenant le soin d’associer les fonctions de comptoir, plan de travail et rangements, il faut prévoir une cloison de séparation basse. Si vous y tenez, vous pouvez aussi installer un îlot central au sein de votre cuisine ouverte. Inspiré du secteur professionnel, cet élément joue à la fois le rôle de bloc de cuisson, d’espace de rangement et de préparation et même de coin repas.

Pour une cuisine de taille moyenne

Pour ce type de cuisine, le type de disposition privilégié est la disposition en « L ». La circulation étant de ce fait triangulaire, elle laisse aux habitants du logement une grande liberté de mouvement. Soulignons aussi qu’à partir d’une superficie de 10 à 20 m², il est possible de concevoir un véritable coin repas. La cuisine peut au-delà de ces dimensions se déployer sur trois murs. Vous pourrez ainsi bénéficier de zones de rangement et de travail plutôt confortables.

Bien organiser l’espace disponible

Les circulations et dispositions d’une cuisine du 3e millénaire sont plutôt classiques. En général elles s’articulent autour des principales zones d’activités que sont :

  • La conservation des aliments,
  • Le lavage de la vaisselle,
  • La cuisson des aliments.

Tout ceci en étroite liaison avec les différents espaces que l’on dédie aux rangements ainsi qu’à la préparation culinaire. Pour ce faire, il faudra prévoir dans la mesure du possible des plans de travail adéquats aussi bien autour de la cuisson que des points d’eau. Pour une rationnelle implantation, la règle de base à respecter est assez simple.

Afin d’optimiser au maximum la sécurité et le confort, il est recommandé de limiter les déplacements entre les différentes zones. En fonction des possibilités d’agencement et des choix que vous effectuez, lesdits déplacements pourront être en triangle ou linéaires. Pour pouvoir en outre manœuvrer sans pour autant être gêné, il est nécessaire de prévoir entre 70 et 100 cm d’espace dédié au dégagement.

Passer à la conception des pôles d’activité

Pour la réussite de l’aménagement de votre cuisine, il importe aussi d’observer et de tenir compte des atouts et inconvénients de votre ancienne cuisine, ainsi que celle de vos amis et proches.

Pour disposer d’un espace bien pensé, il faut prendre en compte les règles ci-dessous :

  • Le cheminement des éléments propres et sales : l’évier, la poubelle et le lave-vaisselle doivent tous être installés à proximité. En effet, une fois que la vaisselle est terminée, il faudrait en un seul mouvement être en mesure de vider la machine afin de remplir ensuite les étagères.
  • Les vides qu’il faut aménager : de préférence à installer du même côté que l’évier, il est recommandé de prévoir un plan de travail d’au moins 1,20 mètre. Pour pouvoir bénéficier d’un gain d’espace au niveau de la surface de travail, vous pouvez aussi procéder à l’installation d’une plancha adéquate en haut de l’évier. Conservez également un espace libre de 30 cm au moins des différents côtés de vos plaques de cuisson afin d’y déposer vos ustensiles et casseroles.
  • Le triangle d’activité : il s’agit ici de la zone qui est délimitée par l’évier, le réfrigérateur et les plaques de cuisson. Tous ces éléments doivent être placés à proximité les uns des autres, puisque la majeure partie des déplacements dans la cuisine s’effectue entre ces trois points.

Aménager le mobilier de cuisine

Actuellement, la tendance s’oriente vers l’utilisation de plus d’accessoires et beaucoup moins de mobilier. Les meubles utilisés adoptent généralement l’esprit nomade (grande mobilité et pieds apparents). Au nombre des meubles les plus appréciés actuellement, l’on évoquera :

  • Les planches à repasser escamotables,
  • Les chariots de sécurité pour les produits ménagers,
  • Les fileurs coulissants,
  • Les poubelles à tri sélectif,
  • Les angles à plateaux tournants.

Notons que les éléments hauts sont désormais allégés. L’on alterne de ce fait les placards fermés avec les casiers garnis. Dans le cas où vous réalisez vous-même leur pose, assurez-vous de réaliser au mieux le calcul de la hauteur. Pour ne pas vous cogner la tête, ces éléments ne devront pas être posés trop bas.

Pour un accès plutôt aisé, ils ne doivent également pas être posés trop en hauteur. Ici, l’idéal est de placer la base des meubles à une hauteur moyenne de 1,40 mètre du sol. Leur profondeur ne doit par ailleurs pas excéder les 35 cm. En ce qui concerne la hauteur du plan de travail, elle devra être située entre 85 et 90 cm.

Besoin d’idées pour l’aménagement ? Voici de belles astuces !

Pour l’aménagement de la cuisine de vos rêves, vous pouvez commencer par faire un tour dans les showrooms des cuisinistes et des enseignes spécialisées comme Lapeyre. Vous pourrez y faire la découverte de nouveautés (rangements, couleurs, accessoires) pour affiner votre projet ou tout simplement puiser votre inspiration. Actuellement, la tendance est à la cuisine habillée de blanc et épurée. Si cette tendance ne vous convient pas, vous pouvez bien évidemment opter pour un autre type d’aménagement. Les dimensions en matière d’aménagement ont elles aussi connu une certaine évolution.

Pour l’électroménager par exemple, l’on privilégie beaucoup les plaques de cuisson encastrables de 4 feux dont les dimensions avoisinent les 80 cm. Le réfrigérateur américain qui est lui aussi un élément assez prisé affiche 70 cm de profondeur et 90 cm de large. Pour aménager sa cuisine de rêve, il faudrait donc tenir compte de tous ces éléments et de toutes ces dimensions. Si vous n’êtes pas en mesure de réaliser tous les travaux nécessaires, n’hésitez pas à vous adresser à un cuisiniste. Grâce à son expérience, ce dernier saura matérialiser l’ensemble de vos idées.

Penser à l’alimentation en eau

En fonction du débit des différents équipements qui sont installés dans la cuisine, il est primordial de respecter certaines normes. Pour éviter de commettre des erreurs, il est recommandé de s’adresser à des spécialistes en plomberie durant la réalisation des travaux devant permettre d’assurer l’alimentation en eau de la cuisine. Si vous disposez toutefois des compétences nécessaires en la matière, gardez à l’esprit qu’il est possible de réaliser l’arrivée d’eau de manière classique en se servant de tubes de cuivre. Vous pouvez également vous servir de tubes en PVC surchlorés et de raccords à coller ou à viser. Pour la liaison des robinets et conduites, servez-vous en outre de raccords prêts à souder ou de raccords rapides.

PARTAGER
Nathalie
Femme au foyer et mère de 2 enfants, je passe mon temps à entretenir ma maison, et à la décorer. Retrouvez donc sur mon blog tous les conseils utiles pour avoir un beau chez-soi !

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here