Aménagement extérieur : L’indispensable pour un beau jardin

0
60

Quelle que soit sa superficie, l’aménagement d’un jardin peut s’avérer être une tâche complexe à réaliser si l’on ne dispose pas des connaissances et compétences nécessaires. Pour quel mobilier opter ? Quelles sont les différentes réglementations à respecter ? Une jardinière est-elle indispensable ? Et surtout, par où commencer ? Si vous aussi vous vous posez toutes ces questions, alors les informations qui suivent sont pour vous !

Les démarches à effectuer au préalable

P
our un résultat final à la hauteur de vos espérances, il est primordial de mener diverses actions avant de vous lancer dans l’aménagement proprement dit de votre jardin. Avant tout, évitez de vous fier seulement aux images que vous apercevez dans les magazines de décoration. Il faut plutôt prendre le temps de déterminer le type de jardin qui pourrait correspondre à vos goûts. Cela vous permettra de disposer plus tard d’un espace extérieur qui vous ressemble et qui répond à vos exigences et besoins.

Avant la mise en œuvre des travaux, il est alors impératif d’effectuer un état des lieux afin d’identifier avec précision :

  • La forme de votre terrain,
  • La superficie disponible,
  • Le type de sol,
  • L’exposition.

Cela fait, vous aurez alors une idée globale du type d’aménagement que vous pourrez réaliser. N’oubliez également pas de tenir compte de l’ensemble des éléments fixes de vos extérieurs. Il s’agit notamment du bâtiment principal, des allées, des clôtures de délimitation ou encore du garage et de l’abri de jardin. Une fois l’état des lieux terminé, vous pourrez plus aisément déterminer les différents aménagements à effectuer en fonction de l’espace disponible.

Si le type de sol n’est pas propice à la plantation de certaines espèces de plantes ou si l’espace disponible est insuffisant, alors vous pouvez penser à l’acquisition de jardinières par exemple. Véritable jardin miniature, la jardinière présente des avantages indéniables. En fonction des saisons, il est en effet possible d’y faire pousser différents types de plantes. En fonction de vos envies, vous pouvez y installer des fleurs décoratives de saison ou des légumes et plantes aromatiques. Sur le site de Forest Styledifférents types de jardinières sont mises à votre disposition. Vous pourrez donc vous y procurer la jardinière en bois de votre choix.

Quel mobilier de jardin installer ?


Dans la mesure où il existe actuellement sur le marché une vaste sélection de mobiliers de jardin, réaliser un choix adéquat n’est pas toujours chose aisée. Ici, gardez à l’esprit que l’aspect esthétique n’est pas le seul élément dont vous devrez tenir compte. Il faut aussi penser à des éléments comme :

  • La résistance,
  • Le coût,
  • L’entretien,
  • L’encombrement (surtout si vos espaces extérieurs ne sont pas assez vastes).

Afin de réaliser un choix judicieux, vous devez donc de toute évidence prendre le temps de définir vos besoins. Voulez-vous disposer d’un coin repas dans le jardin ? Avez-vous besoin d’un espace dédié à la détente ? En fonction des réponses à ces différentes questions, vous pourrez déterminer le type de meubles de jardin qu’il vous faut. Pour que ces derniers soient fonctionnels, ils devront également être sélectionnés en fonction de l’espace disponible.

Si la superficie en question est plutôt réduite, il faudra adopter si possible des meubles pliables. Vous pourrez ainsi les ranger dès que vous ne les utilisez plus, ce qui permettra de désencombrer votre jardin. Le matériau de conception constitue lui aussi un critère à ne pas négliger. Pour offrir une touche d’élégance et de chaleur à votre jardin, optez pour du mobilier en bois. Les meubles en résine tressée pourront eux aussi apporter une allure originale à votre jardin. Pour une décoration plus contemporaine, le mobilier en aluminium constitue en outre une excellente alternative.

Choisir au mieux les différentes plantes

Le choix des plantes doit également être effectué en fonction de l’exposition du jardin, de vos goûts, de la superficie disponible ainsi que de la nature des sols. Si vous n’avez pas la main verte ou ne disposez pas de suffisamment de temps pour les entretenir longtemps au quotidien, optez pour des plantes faciles à entretenir. Privilégiez si possible, des espèces qui ont une croissance assez lente et qui ne requièrent pas régulièrement une taille. L’if et le buis constituent donc dans le présent cas, d’excellentes alternatives.

Puisqu’on pense généralement aux massifs ou aux fleurs, les arbres sont alors assez oubliés. Si vous disposez d’un grand espace, pensez à planter quelques arbres, car ils apportent un véritable plus au jardin. Afin d’éviter qu’ils n’empiètent sur le jardin de vos voisins, prenez cependant le temps de bien choisir le lieu de son implantation. N’hésitez en outre pas à demander des conseils à un architecte paysager si vous avez quelques doutes. Grâce à son assistance, vous pourrez procéder au mieux à l’aménagement de votre jardin.

Informations utiles sur la réglementation

Pour la mise en œuvre des travaux d’aménagement de votre jardin, vous n’aurez pas besoin d’effectuer des déclarations au préalable. Ce sera cependant le cas si vous comptez réaliser quelques aménagements en durs comme :

  • La réalisation d’une clôture,
  • La création d’une piscine,
  • L’installation d’une terrasse.

Néanmoins, vous devrez observer certaines règles durant la réalisation de vos différents travaux. Ainsi, pour la mise en terre de plantes qui n’excèdent pas 2 mètres de haut, il faudra respecter une distance d’au moins 0,5 mètres avec la limite de la propriété des voisins. Si la hauteur des plantes excède les 2 mètres, alors la distance à respecter passe dans ce cas à 2 mètres. Notons que la hauteur dont il s’agit ici doit être mesurée du sol à la cime.  Si ces distances obligatoires ne sont pas respectées, vous pourriez vous retrouver dans l’obligation d’arracher ou élaguer vos arbres.

En outre, pour pouvoir vivre en parfaite harmonie avec vos voisins, différentes autres obligations vous incombent en matière d’aménagement de jardin. Vous pouvez ainsi être soumis par exemple à un régulier débroussaillage si votre résidence se trouve dans une zone boisée à risque. En saison sèche, ledit débroussaillage pourra être réalisé dans un périmètre qui se situe entre 50 et 100 mètres. La détermination du périmètre en question dépendra de la décision du maire.

PARTAGER
Femme au foyer et mère de 2 enfants, je passe mon temps à entretenir ma maison, et à la décorer. Retrouvez donc sur mon blog tous les conseils utiles pour avoir un beau chez-soi !

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here