10 conseils pour bien choisir son éclairage LED

0
342

La lumière est l’un des éléments indispensables à la survie de l’homme. C’est pourquoi de nombreuses technologies ont été développées depuis des années en vue de l’amélioration de la qualité des éclairages. Ainsi, les éclairages LED sont donc nés et sont devenus la tendance du moment. Ils sont actuellement privilégiés par les utilisateurs du fait de leur longue durabilité et leur faible consommation en énergie. Cependant, pouvoir bien choisir un éclairage LED est loin d’être une mince affaire quand on se réfère à la surabondance des gammes de ce produit sur le marché. Pour vous aider donc à tirer votre épingle du jeu, nous vous invitons à lire cet article pour découvrir nos 10 conseils pour bien choisir votre lumière LED.

Étudier les culots que proposent les éclairages LED par rapport à vos besoins et emplacements

Vous n’arrivez pas à suivre l’évolution des technologies d’éclairages LED. Vous manquez de bons conseils ou vous vous perdez dans l’équivalence entre Watt et Lumen ! Pas d’inquiétude ! Nos conseils pourront vous éclairer dans le choix d’une ampoule LED. À ce titre, nous vous recommandons de ne pas perdre de vue les différents types de culot de spots LED qui sont disponibles sur le marché. Généralement, les lampes LED sont dotées des culots de types :

  • E27 encore désigné par gros culots à visses (ce type de culot est d’ailleurs plus courant et principalement recommandé dans les maisons) ;
  • E14 pour désigner les petits culots à visses (ils sont souvent présents chez les ampoules de chevet ou de bureau et plus encore) ;
  • B22 désignant les culots à baïonnettes (ce type d’ampoule exige une installation différente de celle des autres. On ne la visse pas à part l’appuyer et le tourner en ¼ ou ½ tour pour qu’elle soit bien mise en place ;
  • GU10 qui rejoint le Culot B22 sur le plan de mise en place ;
  • GU3, GU4, GU24, G9, R7s, MR16 quant à eux sont des culots à agrafes ou broches.

Ces différents types de culots méritent d’être étudiés surtout dans un éclairage indirect avec des bandeaux led. Il vous revient donc de voir le type de culots qui correspond à vos besoins surtout que la plupart de ces lampes sont amplement plus grandes en LED qu’en halogènes.

Vérifier la puissance consommée par un spot LED avant tout achat

Vous avez toujours rêvé de disposer de la lumière dans votre maison sans vous ruiner et rester écologiquement responsable ! Aujourd’hui, vous pouvez vous réjouir avec l’existence des éclairages LED gage de l’économie d’énergie et l’éco-responsabilité. Durables et extrêmement moins gourmands en énergie à l’inverse des éclairages halogènes, ces types d’éclairages viennent détrôner n’importe quels autres spots de maison.

Cependant, vous devez vous assurer de la puissance consommée par une lampe LED avant de la choisir. La valeur de la puissance est toujours inscrite sur tous les modèles d’éclairage LED. Vous pouvez la reconnaître à sa formule « aW=Bw ». « a » indique dans cette formule la consommation d’énergie tandis que « b » renseigne sur la valeur en Watt des anciens spots halogènes. Pour être plus précis, on dira pour 3 W = 30 W que ce spot LED consomme 3 Watts, mais qu’il propose les performances d’une lampe halogène de 30 Watts.

Rester attentif à l’angle d’éclairage ainsi qu’au faisceau de lumière

La qualité est la chose la mieux partagée chez les spots de type LED. Mais il apparaît capital de reconnaître les caractéristiques de type de lumière pour ne pas avoir à regretter le choix d’éclairage pour votre habitation. C’est le cas de l’angle d’éclairage et du faisceau de lumière. Ces deux éléments sont très indispensables lorsqu’il s’agit de choisir une ampoule LED. Plus l’angle d’éclairage est réduit, plus l’effet de faisceau est plus important avec une lumière directionnelle. Vous aurez ainsi l’avantage de rendre plus visibles certains objets ou d’intensifier l’éclairage de certains endroits. C’est pourquoi les ampoules encastrées sont déconseillées pour les angles de 360 °. Avec leur installation, l’angle d’éclairage est réduit à 90 °.

Toujours dans la logique d’optimiser l’impact d’éclairage en fonction des différents angles existant [25°, 35°, 40°…], il convient de vérifier la présence des réflecteurs. Équivalents à ceux des spots halogènes, ils limitent la dispersion superflue de la lumière. Ce qui participe à l’amélioration de l’impact lumineux par rapport aux angles d’éclairage.          

Le confort lumineux : nécessité de prendre en compte le flux d’éclairage « lumens »

Depuis quelques années, le marché de l’éclairage LED s’est spectaculairement développé et diversifié avec l’apparition des modèles d’ampoules plus sophistiqués et mieux adaptés aux besoins. En témoigne le confort lumineux qui est une marque caractéristique des éclairages LED. D’un autre point de vue, il faut choisir votre éclairage LED selon le flux lumineux « lumens ». Ce flux indique la quantité maximale de lumière qu’émet un support lumineux. Nous avons par exemple :

  • 500 lumens pour les éclairages d’ambiance ;
  • 600 à 700 lumens conseillés pour les éclairages plus intenses ;
  • 1000 à 1500 lumens semblent être la quantité parfaite pour les plafonniers de même que les lumières très hautes.   

Garder à l’esprit l’importance de l’efficacité lumineuse (les lux)

Que personne ne vous trompe ! De nos jours, les éclairages LED ont effectivement remplacé les anciens spots à cause de :

  • leur faible consommation d’énergie ;
  • leur faible chauffage ;
  • leur lumière instantanée.

Mais à tous ces avantages vient s’ajouter son efficacité lumineuse exprimée en Lux [lum/m²]. Encore connue sous l’appellation de rendement lumineux, elle diffère d’une pièce à une autre. Avant donc de choisir votre éclairage LED en termes d’efficacité lumineuse, vous devez savoir que :

  • 400 lux sont largement suffisants pour une pièce de vie ;
  • 200 à 900 lux sont convenables pour une pièce de travail et varient en fonction de la minutie qu’exige le travail ;
  • 80 à 100 lux peuvent être appropriés aux couloirs…

Rappelons qu’il est aussi possible de calculer l’efficacité lumineuse selon les anciens spots.

Ne négligez pas l’Indice de Rendu des Couleurs [IRC]

Quoi qu’on dise, choisir un éclairage LED peut s’avérer un peu ardu et pour cause, ce type de lampe existe sous multiples formes. En effet, hormis les critères ci-dessus décrits, l’éclairage LED peut se résumer à d’autres critères de sélection comme l’Indice de Rendu des Couleurs [IRC]. Il apparaît comme l’autre dimension du confort d’éclairage à l’image de l’efficacité lumineuse. Il s’exprime sur un support de mesure de 1 à 100. Mais 100 étant la valeur IRC beaucoup plus proche de l’éclairage du soleil, il semble être le meilleur rendu d’éclairage. C’est pourquoi on rencontre le plus souvent des lampes LED de 70 à 80 IRC.

Choisir un éclairage dont la température de couleur est située entre couleur chaude et blanche froide

La température de couleur désigne la valeur qui détermine la couleur de lumière d’une ampoule. C’est cette température qui justifie l’ambiance dans une chambre ou n’importe quelle autre pièce de la maison. Elle est exprimée en degré avec les possibilités suivantes :

  • pour un blanc chaud d’environ 2500 à 3500 K, l’éclairage est de type orange-jaune convenable aux ambiances intimistes. Le Zen quant à lui est parfait pour les coins, salon ou les chambres…
  • pour un blanc neutre situé entre 4000 et 5500 K équivalent à la l’éclairage naturel du soleil, mieux vaut privilégier les salles de bain, cuisine, cadre de travail…
  • pour un blanc froid de plus de 5500 K IRC, la lumière est hautement plus intense et à la limite éblouissante. Il s’agit d’un éclairage bleuté déconseillé à ceux qui ont des problèmes de vision.

Choisir les éclairages LED immuables

Ces types d’éclairages sont ceux qui ne disposent pas de variateurs de lumière. D’ailleurs, les spots LED ne sont recommandés pour fonctionner avec les variateurs d’éclairages à l’exception de quelques modèles d’ampoules. Les fabricants prennent toujours soin d’indiquer par des logos la résistance de certaines ampoules LED aux variations d’intensité lumineuse. 

Opter pour les éclairages LED connectés pour plus de confort d’utilisation

Vous devez savoir que les éclairages à néons phosphorescents fatiguent généralement les yeux suite à une exposition de longue durée. C’est pourquoi il est noble de prendre en compte ce critère pour choisir votre éclairage LED. Et pour rester en phase avec ce monde dit connecté, nous ajoutons qu’il serait logique d’opter pour les modèles connectés d’ampoules LED. Il s’agit bel et bien des ampoules que vous pouvez télécommander à partir de votre Smartphone, tablette ou ordinateur. Elles sont fortement utilisées dans la domotique de nos jours. L’avantage ici est qu’il possible de régler l’intensité d’éclairage et la couleur en fonction des situations. Il est donc impératif de prendre en compte ce critère.

Privilégier les ampoules décoratives pour un design plus soigné de votre cadre de vie

La décoration est sans doute l’autre point fort des éclairages LED. Il faut dire que certaines ampoules LED peuvent transformer l’atmosphère décorative de vos pièces de maison. Il importe alors de les privilégier pour créer une ambiance plus chaleureuse dans votre habitation.        

PARTAGER
Nathalie
Femme au foyer et mère de 2 enfants, je passe mon temps à entretenir ma maison, et à la décorer. Retrouvez donc sur mon blog tous les conseils utiles pour avoir un beau chez-soi !

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here